AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♣ we need to party together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Kwon Cherry;
............................................

HUG ME ; YOU'RE MY FRIEND




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: ♣ we need to party together    Jeu 10 Fév - 23:43


ft. Bakh J-shine, Go na yong && Kwon Cherry


♣ we need to
party together


Mes journées à Seoran se ressemblaient toutes, le jour je vais étudier et le soir je me contente de dormir. Quand j'ai du temps libre, je rencontre des amis, rien d'anormal jusque là, mais moi qui suis plutôt habituée à mettre de la couleur dans ma vie, je dois avouer que pour cette fois-ci j'ai un peu raté mon coup. J'aurai tellement aimé voir un imprévu arriver, mais je crois bien qu'il s'est décidé à ne plus apparaître, peut-être est ce une sorte de punition divine à cause de toutes les bêtises que j'ai pu faire auparavant ? Enfin peu importe, si je veux un feu d'artifice va falloir que je m'y mette, parce que ça n'arrivera pas si je ne fais rien. Et donc, cette journée promettait d'être d'une banalité mortelle, notre professeur était de mauvaise humeur, il n'avait bien sûr pas arrêté de parler, il semblait être le seul intéressé par sa leçon, j'avais un cours en littérature, et après j'allais directement au parc, pour me relaxer un peu. Comme d'habitude. Certes, j'aime écrire des articles, chercher à avoir des scoop, mais je pense qu'il n'est pas vraiment nécessaire de bien étudier la littérature pour faire ça, parce que je dois vous avouer que c'est assez barbant comme matière. J'eus donc une incroyable envie de dormir, mais heureusement pour moi, j'ai pu me retenir, et tout ça grâce à ma magnifique camarade - qui me sert aussi de réveil bien souvent - je ne sais pas vraiment comment elle fait, mais tous les cours l’intéresse, alors j'ai droit à un bavardage sur le magnifique monde des écrivains après chaque cours. Je dois vous avouer que je l'envie des fois, surtout à la période des examens, elle est la seule à être à jour, je me demande des fois, comment j'ai pu faire pour me lier d'amitié avec elle, je dois sûrement avoir un petit côté intello en moi.. et il serait d'ailleurs temps de le développer, sinon je me ramasserai un beau zéro en littérature. Enfin passons, après ce cours extrêmement ennuyeux, l'heure de la pause déjeuner arriva, j'avais un peu trop faim, de plus à part un jus de framboise, je n'avais rien pris le matin - manque de temps - C'est donc l'occasion pour moi de me rattraper. Je pris alors mon plateau au self, moi qui d'habitude évite le gâteau au chocolat pour le dessert, je m'en étais servie un. Je finis donc par m'asseoir avec mon cercle d'amis, je ne suivais pas vraiment leur discussion, j'étais bien trop occupée à dévorer mon repas, pas vraiment bon mais ça m'a rassasié.

Après le déjeuner, direction le parc ! Rien de tel qu'une bonne petite heure de relaxation, peut-être aurais-je le droit à un imprévu? Je me posais donc sur la pelouse, je n'hésitai pas à m'y installer confortablement Je me contentais de regarder les gens passer devant moi, en fait je n'avais pas grand chose à faire à part ça, et puis je n'avais pas spécialement envie de passer mon après-midi toute seule. Je finis donc par appeler une amie pour qu'on puisse faire un peu de shopping ensemble, celle-ci arriva assez rapidement, normal, elle avait elle aussi cours ce jour là. On finit donc par quitter l'école, pour aller au centre commerciale et plus précisément dans notre boutique de vêtements préférée. En arrivant, une agréable surprise nous attendait, la nouvelle collection de sacs est enfin arrivée, on s'y précipita alors, émerveillées. Je n'hésitai pas à me faire plaisir en achetant deux, enfin trois sacs, j'en avais aussi profité pour m'acheter une jolie robe et une petite veste. Moi qui avais promis à mes parents de faire plus attention à mes dépenses pour leur montrer que je pouvais gérer toute seule mon argent, eh bien c'est raté. Heureusement je n'étais pas la seule, mon amie aussi avait craqué sur des chaussures et deux de leurs sacs. A cause de tous ces achats, on avait pas vu le temps passé, il était déjà le soir, et j'avais prévu de retrouver Shine en boite. Je proposai à mon amie de m'accompagner par politesse, mais elle refusa, elle avait apparemment elle aussi des choses à faire.

Je pris donc rapidement ma voiture pour rentrer chez moi. Quelques minutes après, j'arrivai enfin. Je me dirigeai rapidement vers mon placard, je pris une robe moulante assez courte, une veste en cuir noire, et des talons, sans oublier bien sûr mon sac à main rouge. Je mis un peu de make up, et me voilà enfin prête pour partir. Je sorti donc finalement de la maison, pour me diriger vers la boite en question où devait sûrement m'attendre Shine folle de rage parce que je suis apparemment assez en retard. En arrivant, je garais rapidement ma voiture, pour finalement rentrer en boite. Après quelques minutes passées à chercher ma chère meilleure amie, je finis enfin par la retrouver, elle était assise toute seule, elle n'avait apparemment pas encore commandé de boisson alcoolisée pour nous deux, ou peut-être avait-elle déjà bu plusieurs verres en m'attendant? Enfin j'espère qu'elle vient de venir, parce que sinon, elle risque sûrement de m'en vouloir parce que j'ai un peu tardé à venir, de toute façon j'arriverai à ma trouver une excuse, et puis je suis sûre qu'elle me pardonnera. (a)

« Heey Shine. Tu n'as pas trop attendu j'espère? »


Dernière édition par Kwon Cherry le Mer 16 Fév - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Bakh j-shine;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: ♣ we need to party together    Ven 11 Fév - 18:13

Concentrée. Puis déconcentrée. Une fois concentrée, j’arrivais presque toujours à avoir la tête ailleurs à un moment ou à un autre. Je suivais ce cours, puis je fixais mon stylo, ou encore la feuille de ma voisine. Après tout, ces derniers temps, je me trouvais bien souvent dans un monde parallèle au nôtre, un monde où… où ne vivent que les gens de mon espèce. Nous, les riches, les bourgeois. Uniquement nous. Tous ces pauvres de malheur se sont fait exterminés par notre magnifique armée. Et les trottoirs sont propres. Les ponts sont vides de mendiants. On ne voit plus que des sacs Gucci, Versace, et toutes ces autres merveilles du monde. Des talons aiguilles, à bas les baskets pour nous autres les femmes ! Sortez vos plus belles robes mes demoiselles et admirez ces parfaits gentleman vêtus des plus belles chemises, accompagnés de leurs magnifiques chaussures à plus de 200.000 wons la paire. Et, dans un sursaut peu commun aux autres, accompagné d’un petit cri bien ressemblant à celui d’une souris, mais bien plus intense, je fus contrainte de retrouver le monde réel, ce monde si sale, par la faute de mon professeur. Il n’avait pas vraiment l’air de s’intéresser au fait qu’il m’ait dérangé, mais sans doute avait-il eu l’envie de m’interroger sur le thème présent. Mais…n’ayant rien écouté, comment aurais-je pu savoir ne serait-ce qu’une seule de ses phrases ? Je me contentais donc de lui adresser un regard assez étrange, quelque chose qui lui fit bien assez vite comprendre que ce qu’il me demandait était actuellement au-dessus de mes capacités. Puis, un léger sourire apparut sur mes lèvres lorsque j’eu constaté qu’il ne nous restait plus qu’une dizaine de minutes à endurer ce cours. Mais la journée ne serait pas encore terminée, j’aurai ainsi le temps de rêver encore et encore de mon monde parfait.
Au fil de toutes les heures de la journée, ma vie fictive continuait, progressait. Mais j’avais également eu le temps d’aller refaire ma manucure entre deux heures. Et j’en étais à présent plus que fière, il ne me restait plus qu’à faire baver le monde entier –et surtout tous les pauvres- de la perfection que j’incarnais. Belle, jeune, riche et populaire ; que vouloir de plus ? Sans doute vous direz-vous « et l’amour, dans tout ça, il est où ? », et là, je vous répondrai « lorsque l’on est à ce stade, l’amour n’est rien. La popularité passe avant tout. Après tout, l’amour, c’est quoi, hein ? Une perte de temps, sans doute. » Parfaite petite conclusion, pas vrai ? Bien évidemment !
Les cours étaient sur le point de se terminer à présent ; tout le monde écrivait les quelques dernières informations dont nous faisait part notre professeur, tandis que moi, je m’étais dépêchée de ranger mes affaires dans mon sac. Ce soir, je sortais, et il fallait que je rayonne dans la foule, encore plus que d’habitude. Alors, je me devais de me dépêcher afin d’être à tant chez moi, pour passer un bon moment dans ma salle de bain. Un bon bain, quelques soins encore, puis il ne me resterait plus qu’à m’habiller et à me maquiller. Je me voyais déjà à ce moment-là. Qu’est-ce que les bons dans le temps pouvaient me faire du bien quelques fois. Et je ne les aurais sans doute jamais utilisé pour me voir en cours, à part peut-être si l’un de mes professeur était le plus craquant du monde ; et nous en sommes malheureusement bien loin pour le moment. La sonnerie retenti, et je me hâtais donc pour arriver à la sortie de Seoran. J’espérais bien voir mon chauffeur directement à la sortie, ce qui m’éviterait d’attendre ou encore de marcher. Et à mon bonheur, il était là. Il attendait à la portière arrière afin de me faire entrer dans ma magnifique voiture. Une vingtaine de minutes plus tard, nous étions arrivés à destination – autrement dit, à ma sublime villa. Tout du moins, la villa familiale. Je saluais simplement l’un de mes deux frères, puisque l’autre ne semblait pas être là, et filais rapidement dans ma chambre, puis dans ma salle de bain personnelle. Prendre son temps est tout est art, et cela devait bien être le mien. Il m’avait fallut presque une heure pour prendre mon bain ; une vingtaine de minutes pour mes soins, demander quelques massages au masseur de la maison, puis me préparer avant de partir. Une fois tout cela fait, et après avoir trouvé la tenue parfaite -soit, un magnifique pull accompagné d’un jean slim (here)- j’appelais rapidement mon chauffeur afin qu’il ramène la limousine. Que croyez-vous ? Avez-vous pensé, ne serait-ce qu’un instant, que je serais sortie sans une arrivée comme celle-ci ? Ah, vous me connaissez si mal.
Une fois arrivée au nightclub, je passais directement au devant de la file. Une entrée avant les autres, et surtout non-payante, j’entrais lentement dans le club, balançant mes hanches de gauche à droite. Il ne me restait plus qu’à trouver une table et à attendre ma meilleure amie, à présent. Et j’avais bien compris qu’elle serait en retard ; mais elle serait bien assez vite pardonnée. Comment lui en vouloir, après tout ? Avec cette beauté, on ne résiste pas. Installée à une table assez grande, mes fesses posées sur le banc, j’observais les gens sur la piste. Certains n’étaient pas mal, d’autres étaient plus qu’hideux. De quel droit entrent-ils ici ? Ah, vraiment. Mais je n’attendis pas longtemps jusqu’à l’arrivée de ma proche qui, elle, était magnifique, comme à son habitude. Puis, elle m’adressa bien vite la parole ; un petit « Heey Shine. Tu n’as pas trop attendu j’espère ? » bien sympathique. Et l’envie de lui dire que si m’envahit. « Bien sûr que si, cela fait au moins une heure que je t’attends ici ! Tu vas me le payer cher, Cherry. » Quel beau mensonge. Qui fut rapidement suivit par un sourire quelque peu diabolique. Elle comprendrait. Puis, je déclarais un « Installe-toi donc et commandons, je meurs de soif ! » avec hâte. Il me fallait une bonne petite vodka, de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

annyeong cheonûn
Invité;
............................................

《 Invité 》




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: ♣ we need to party together    Mar 15 Fév - 20:17

Une soirée ce préparait pour un jeune homme normal. Oui bon d’accord normal que pour lui car pour le reste de la population il faisait partit des gens les plus riches de la ville mais bon. C’est donc de bon matin vers 12h que Na Yong appelé aussi le prince dédaigna enfin montrer le bout de son nez à ses domestiques. Ouvrant un œil puis l’autre le premier mot qu’il prononça fut qu’on lui prépare son café car sinon il n’allait vraiment pas réussir à tenir debout et surtout cette nuit pour sa nuit de folie. Il tendit même la main pour dire autres domestiques de partir de la pièce car il allait se lever et ne portait alors qu’un boxer. Non qu’il était pudique mais il ne voulait pas montrer son corps de rêve à n’importe qui. Sachant en plus que la plupart des domestiques femmes avait passé la cinquantaine. Donc dragué ne servait vraiment à rien si c’était pour tomber sur de vieille fan sans argent avec un corps moyen non merci. Quand il entendit enfin la porte claquer légèrement il souleva la couverture et sortie du lit. Il s’étira négligemment et se dirigea vers sa salle de bain personnel. Il prit une douche de plus d’une heure et demie pour enlever toute l’odeur d’alcool qu’il pouvait avoir sur le corps. Oui Boire c’est bien mais arriver le lendemain avec comme parfum whisky coca n’était pas la meilleur solution pour attraper de nouveau poisson. Il profita bien de cette douche avant de sortir de celle-ci vêtu seulement d’une serviette autour de la taille. Il se dirigea ensuite vers son armoire ou il en sorti un super costume noir. Il sortit en suite les chaussures qui allaient avec, les boutons de manchette assortie et enfin la chemise grise pour compléter le tout. Oui c’était un peu classe pour ce qu’il allai t faire ce soir mais il se devait quand même de montrer à tous ses autres personne sa classe et surtout que lui avait les moyens de le faire. Un peu narcissique le petit mais non. C’était dans sa nature certes mais le faire comme ça devant tout le monde c’était pas lui. Bon d’accord il adorait montrer son argent à tout le monde même si en réalité lui n’avait pas un rond c’était son père qui avait le tout. Enfin Bref après s’être habiller il se dirigea vers la table basse de sa chambre et bu la tasse de café qui avait dut être emmené pendant sa douche. Il l’a bu d’une traite puis reparti cette fois pour choisir comment il allait se rendre à son endroit de prédilection. Allait-il se faire conduire ou alors se conduire lui-même pour frimer une nouvelle fois dans une voiture de sport.

Après une bonne réflexion il se décida qu’il valait mieux avoir un chauffeur car il rentrerai surement pas très frais et ne pourrait s’en doute pas conduire. Il paierait le chauffeur pour être sûr que son père ne soit pas au courant et rentrerai seul ou accompagné enfin plutôt accompagné pour finir sa nuit en très bonne compagnie. Il descendit enfin dans le salon pour saluer sa mère et son père qui était en train de diner puis sortit dans le jardin pour fumer une cigarette avant de partir. Il regarda une dernière fois sa tenue dans le reflet que lui renvoyais la voiture puis fini sa clope et monta dans celle-ci. Durant tout le trajet il regarda par la fenêtre la ville qui commençait à se remplir de lumière à mesure que la nuit tombé. Il se demanda même si il ne pouvait pas acheter quelques lumières de la ville simplement pour lui. Mais ça après il fallait savoir si la ville serait à ses ordres pour ça ou pas.

Après quelques minutes de route il arriva enfin devant cette fameuse boite qu’il ne connaissait que trop bien. Il demanda au chauffeur de l’arrêter devant la porte et d’aller garer la voiture ou simplement faire ce qu’il voulait. Il sortit ensuite de la voiture et se dirigea vers le videur il lui tendit un billet avec un grand sourire. Bien sûr il passait devant toutes les personnes qui étaient déjà là à ce moment-là mais s’en fichait royalement. Il se dirigea ensuite vers le bar où il prit son premier verre de la soirée. Il demanda ensuite un carré VIP qui fut vidé pour lui car il avait payé plus cher que les précédents. Maintenant il était question de trouver de nouvelle proie qu’elle jeune fille allait être l’heureuse élu aujourd’hui enfin ce soir. Après seulement quelques minutes de recherche il vit deux jeunes filles qui venaient de rentrer. Ah la chasse était ouverte à présent. Il se frotta les mains puis se dirigea donc tel une panthère près de ses jeune fille. Il tendit l’oreille pour avoir un brin de leur conversation mais n’entendit pas grand-chose. Il se décida donc à aller les aborder après tout il ne faisait jamais comme tout le monde il parlait avant de réfléchir. Heureusement pour lui il réfléchissait très vite donc il trouverait bien un truc à dire à ces jeunes filles qui ne semblait pas être accompagné.

« Tient de petit agneau dans cet endroit si sombre»

A ça il ajouta un sourire dont il avait le secret. Après tout il n’était pas appelé prince pour rien. Après ça marché ou pas il s’en fichait après tous des poissons y’en a d’autre dans l’océan non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

annyeong cheonûn
Kwon Cherry;
............................................

HUG ME ; YOU'RE MY FRIEND




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: ♣ we need to party together    Dim 20 Fév - 19:26

« Bien sûr que si, cela fait au moins une heure que je t’attends ici ! Tu vas me le payer cher, Cherry. »

Je la regardai un instant, était-elle sérieuse? ou était-ce juste pour rire? Je ne tiens pas vraiment à voir ma meilleure amie se fâcher contre moi pour une histoire de retard. En plus elle fait partie de mes rares amies filles, parce que pour je ne sais quelle raison, je ne m'entend pas du tout avec la gente féminine, je m'entend plus avec les homosexuelle ou les travestis, allez savoir pourquoi. Enfin, j'étais bien heureuse que ma shine soit bel et bien une fille, dotée d'un très jolie corps et d'un beau visage, et en plus elle est riche aussi. On est donc au même niveau, enfin sauf qu'elle contrairement à moi, ne parlerai jamais au grand jamais à un pauvre, elle pense que chacun se doit de fréquenter les gens de son rang, et qu'il ne faut pas qu'on se mélange avec des "misérables" sans argent. Je pense que Shine est ce qu'on peut appeler une victime de sa société, elle est très influencée par son entourage, et donne une très grande importance à l'argent et au rang social, mais cela n'empêche que je l'adore quand même. Parce qu'il n'y a qu'avec elle que je m'amuse beaucoup, et que je peux faire ma garce sans avoir à me sentir coupable. Je n'oublierai jamais le nombre de fois où on s'est amusé à torturer cette pauvre fille ringarde qui salissait la réputation de seoran en portant un pull en laine démodé. C'est ce jour là, que j'ai su qu'on était faites pour être meilleures amies et pour torturer des gens à vie. C'est d'ailleurs en voyant son sourire diabolique que je finis par comprendre qu'elle n'était pas du tout sérieuse dans ses propos. Et je ne pouvais qu'en être ravie. De toute façon, il est impossible qu'elle m'en veuille, et c'est réciproque. Je finis par répondre à son sourire, par un autre tout aussi machiavélique. On est nées pour être des garces que voulez vous. Parce que moi aussi, il m'arrive de ne pas vouloir me mélanger avec les pauvres quand ça me chante, mais seulement quand ça me chante.

« Installe-toi donc et commandons, je meurs de soif ! »

Après ces paroles, je finis par m'installer sur l'une des chaises vide, juste à côté de ma best. Cela fait un bail qu'on ne s'était pas réunie dans un bar, cette soirée promet d'être très intéressante, je n'avais qu'une hâte commencer à boire, et papoter avec Shine. Je commandais donc ensuite deux verres de vodka, parce que je sais que c'est sa boisson préférée. Je regardai les gens qui étaient au bar, il n'y a sûrement que des riches ici. Des gens qui sont au même niveau que nous, vu qu'on est dans un endroit vip, et que ce bar est réputé pour être côtoyée par la haute société. Les gens ne portaient que des grands marques, et ils étaient tous bien coiffé, enfin pas tous, il y'avait bien sûr quelques rares exceptions qui veulent sûrement se faire humilier. J'eus droit à un petit clin d'oeil, de la part d'un jeune homme assis au fond, un clin d'oeil que je n'hésitais pas à fuir. Je ne tiens pas à draguer ni à être draguée par un moche comme lui. Je n'aimais pas du tout son sourire, ni sa façon de me regarder. Enfin bref, juste au moment où le serveur nous déposa les deux verres de vodka qu'on avait commandé, un jeune homme vint nous aborder. Il était plutôt beau, des cheveux un peu blonds, il avait aussi bon goût en vêtements. Sûrement un riche, et je pourrai parier que c'est le genre de Shine. Tous les mecs avec qui elle est sortie lui ressemble un peu. C'est assez amusant, j'étais curieuse de voir comment elle allait se comporter avec lui. Mais pour l'instant, ce qui me faisait le plus rire, c'était sa façon à lui de draguer. ça manquait de tact, et il ne réussira pas à avoir beaucoup de filles dans son lit avec ça.

« Tient de petit agneau dans cet endroit si sombre»

Eh oui, ce n'est pas en comparant des filles à des agneaux qu'il va réussir. Je fis un léger petit sourire narquois, ce jeune homme a peut-être le physique adéquat, mais il n'a malheureusement pas les bons mots. Il doit sûrement s'attendre à ce qu'on lui sourit et ce qu'on soit vraiment contente qu'un bel homme comme lui vienne nous parler, eh bien, il se met le doigt dans l'oeil. Mais comme il semble être le genre de Shine, je m’efforcerai d'être un peu gentille avec lui. Et puis, il ne semble pas avoir de mauvaises intentions, quoique je peux très bien me tromper sur son compte, les hommes sont après tout si imprévisibles de nos jours.

« Deux agneaux ? Où ça ? Je n’en vois pas. Par contre je n'en vois qu'un seul, et il se tient là juste devant nous. »

Shine et moi, on a plutôt l'habitude de rencontrer ce genre de garçons qui veulent se rendre intéressant en nous dégradant, mais on le remet toujours bien en place. C'est d'ailleurs pour ça qu'on a autant de succès, et aussi pour notre côté très "bitchy", parce qu'apparemment être cruelle c'est très à la mode. Je finis par esquisser un de mes plus beaux sourire à ma meilleure amie, en m'adressant à elle. J'étais curieuse de connaître sa réaction, allait-elle le repousser? chose qui m'étonnerait, vu qu'il n'est pas du tout moche, et qu'elle pourrait bien aller avec lui. Même s'il a besoin d'une petite formation en matière de séduction. J'espère pour lui qu'il est très riche, parce que sans ça, il n'aura aucune fille dans son lit.

« Shine, que penses-tu de cet agneau? Est-il mangeable d'après toi? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Bakh j-shine;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: ♣ we need to party together    Dim 20 Fév - 21:30

Jambes croisées, j’observais ma chère Cherry, en attente d’une chose : qu’elle s’installe. Et cela ne tarda pas. Je pus observer sur son visage un air questionneur ; elle devait sans doute se demander si j’avais été sérieuse en lui disant que cela faisait bien une heure que je l’attendais à présent. Mais ce regard parti bien vite, remplacé par un sourire aussi machiavélique que celui que je lui avais adressé. Et j’avais beaucoup apprécié cette réaction ; elle ne faisait que prouver un peu plus que nous étions pareilles, que nos caractères se mêlaient parfaitement, et que personne ne pourrait la remplacer. Car, oui, une personne si importante, si unique et si parfaite était plus que difficile à trouver ; c’était totalement impossible. Et, à mon grand bonheur, moi, je l’avais trouvé, et je comptais bien la garder pour moi un long moment encore. C’est bien rare de me voir amie avec une personne si longtemps, de savoir que j’y tiens au point de tout faire pour ne pas la perdre, de voir que j’y suis tant attachée ; et elle devait bien en être fière, autant que je l’étais pour elle. On rêve bien souvent de la perfection, mais ce n’était nullement mon cas ; je l’avais déjà trouvée. Mais passons, là n’est pas le plus important ; il fallait que l’on s’amuse, que l’on boive, que l’on se lâche totalement, et ce bien plus qu’à notre habitude. J’observais ensuite les hommes installés près de nous et faisais un petit tri de ce qui pouvait être potable ou non. Je vis soudainement l’un d’eux adresser un clin d’œil à ma voisine, et me disais qu’il tapait bien trop haut pour ce à quoi il ressemblait ; pauvre petit homme, une chirurgie esthétique ne le tuerait pas, réellement. « On dirait que tu as une touche, ma cerise ! » fis-je, accompagnée d’une de mes sourires machiavéliques, comme à mon habitude. A la place de ma meilleure amie, j’aurais eu bien plus qu’honte, mais d’un autre côté, se faire observer d’une telle façon n’était pas mal non plus ; cela prouvait facilement que l’on était magnifique ; auriez-vous envie de tenter de séduire une femme laide ? Ah, quelle idée vous avez. Vraiment. Au comptoir comme dans la salle, les hommes semblaient tous être attirés par les femmes en petite tenue ou avec des vêtements bien moulants ; et j’avais ainsi remarqué le regard d’une de ces hommes sur ma personne, également. Mais celui-ci n’était pas mal, par contre. Et non, cette raison ne me ferait pas me lever et laisser ma vodka ; s’il m’observait et me souriait, il était tout à fait capable de venir comme un parfait dragueur, pas vrai ? Mais, non, il ne venait pas. D’un côté, j’étais un peu déçue, d’un autre, je me disais que c’était mieux pour moi, sans même savoir pourquoi je pensais de cette manière pour une fois. Avais-je gagné de la raison ? Peut-être.
Le barman ne tarda pas à venir à notre rencontre afin de nous servir deux bonnes vodka, toutes deux si vénérées, si attendues. Plus que des déesses, presque une raison de vivre. Ah, l’alcool, que c’était bon. Un si grand bonheur que l’on en perdrait la raison. Deviendrais-je poète à la vue de cette merveille ? Ah, et pourquoi pas ? Mais passons. Je portais lentement le verre à mes lèvres, prenant une petite gorgée de cet élixir de vie, si je puis dire. C’était tout aussi bon, voir même meilleur, après tout. Puis, tournant la tête vers un autre coin de la salle, je pus remarquer un homme : il était beau, jeune, et semblait bien plus riche que la majorité de ceux qui se trouvaient dans cette boîte. Je me demandais bien pourquoi il s’approchait de plus en plus de ma cerise et moi ; tenait-il à nous draguer ? Lorsqu’il fut face à nous, il s’adressa à nous, Ô Grandes Déesses, et ses dires semblaient plutôt maladroits. Nous aurions bien pu le prendre pour un débutant, pour l’un de ces petits dragueurs qui doivent encore beaucoup apprendre de la vie et de ces manières, mais quelque chose me disait qu’il tentait tant bien que mal à se rendre intéressant, voir même marrant, peut-être ? Après tout, aucun autre homme n’aurait osé s’adresser à une femme, même deux, en les comparant à des agneaux ; c’était quelque peu hideux, et cela faisait bien trop dénigrement. La réponse qu’adressa Cherry à celui-ci m’arracha un sourire. « Deux agneaux ? Où ça ? Je n’en vois pas. Par contre, je n’en vois qu’un seul, et il se tient là juste devant nous. » n’était pas une faible réponse, bien au contraire. J’observais ainsi l’homme blond face à nous, un sourire en coin accroché à mes lèvres, et attendais une réaction. Mais Cherry reprit finalement en m’adressant la parole, cette fois-ci. « Shine, que penses-tu de ce petit agneau ? Est-il mangeable d’après toi ? » Ah, quelle question. Elle connaissait très bien mes goûts, mais c’était hors de question que je les montre face à celui qui se tenait face à nous ; non mais, vraiment. Je pris donc la parole, déclarant un « Mangeable… Ah, je ne sais pas, mais en tout cas, il finira sa soirée bien seul. » Non, rien de bien méchant. Il m’arrivait des moments comme cela, où la méchanceté avait dû s’égarer dans un chemin que j’avais traversé auparavant. « Mais qu’est-ce donc ce sourire sur les lèvres de cet… de ce quoi d’ailleurs ? Ah, ma cerise, on croirait un ogre ; ce sourire me donne envie de fuir, pas toi ? » Et je repris ainsi. J’espérais bien une réaction, qu’il se défende comme un véritable homme et qu’il ne fuit pas. S’il ne répondait pas à mes dires et qu’il préférait s’en aller, j’aurais bien été déçue. Ma cerise devait bien lire dans mes pensées, savoir ce que je me disais au fond de moi-même, et que son allure, premièrement, m’intéressait déjà bien. Mais je ne devais pas m’abaisser à lui cirer les pompes, à le complimenter sur sa tenue, ses chaussures, ses dires, alors qu’il n’en avait pas besoin. Cela aurait été bien insensé ; et je n’étais pas désespérée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

annyeong cheonûn
Contenu sponsorisé;
............................................

《 》




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: ♣ we need to party together    

Revenir en haut Aller en bas
 

♣ we need to party together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ★ RECORDS ; the life after the death. :: Kupibin, la corbeille :: ;sujets & rps-
Sauter vers: