AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Gwak Jaden;
............................................

I'M A REBEL; I HATE LOVE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…   Mar 15 Fév - 20:15

Les tentions avec son père ne cessaient pas. Il soupirait. C’était Dimanche aujourd’hui et donc, il n’avait pas cours. Une journée plutôt banale allait se prononcer pour le jeune américano-coréen. Il s’était levé tôt ce matin et avait pas mal déjeuné, fait plutôt surprenant venant de sa part, puisqu’il n’est vraiment pas du genre à manger quelque chose le matin en se levant. Déjà qu’il dormait très mal, surtout ses derniers temps, il réfléchissait trop, il pensait trop. Surtout au passé, passé qui le hante et dont il n’arrive pas à passer le cap, à oublier et surtout à avancer. Les remords ? Ouais. Mais surtout de la haine, envers son père, envers lui-même. Il s’en voulait d’avoir fait des choses sur un coup de tête, d’avoir perdu des amis, des proches et même des membres de sa petite famille parce qu’il était têtu, borné et très con sur les bords. Il n’a jamais put se confier à qui que ce soit d’autre que quelques rares personnes. Bien souvent on ne savait rien sur Jaden, il ne disait rien à propos de lui et préférait écouter les autres que de ce confier. Enfin, bref, il avait avalé une tonne de nourriture ce matin, deux sandwichs, un œuf sur le plat, du riz etc… Il avait ensuite été prendre une bonne douche rafraichissante, pour se remettre les idées en place. Il avait une sensation bizarre, comme si il allait se passer quelque chose aujourd’hui. Mais il ne saurait encore dire quoi. Sous l’eau, après avoir verrouillé la porte, il s’était déshabillé entièrement, laissant les vêtements au sol comme ils étaient tombés, se décidant de les ramasser plus tard, laissant l’eau presque gelée ruisseler sur son corps, les yeux clos. Après un moment, il se lava les cheveux, puis le corps, se rinça et sorti de la douche de verre. Il se saisissait alors de ses vêtements, entassé sur une des étagères du petit placard ou, une petite penderie de la pièce. Les portes était tintées d’un bleu pastel, couleur de la mer, ressortant parfaitement avec les couleurs du carrelage bleu foncé qui remplissait quasiment la pièce et qui la rendait un temps soit peu reposante. Enfin, il s’habilla, se coiffa et se parfuma un peu, comme d’habitude. Puis il sortit, il attrapa sa veste, son sac en bandoulière et son portable, sans oublier son lecteur mp3. Il avait l’habitude de sortir le Dimanche toute la journée, bien qu’il n’y ai pas grand-chose d’ouvert. Bien souvent, il passait voir des amis, il allait très souvent à la plage, non loin de la ville, parce que c’est simplement un endroit qu’il aime par-dessus tout les autres, tout comme les forêts. Au fond, Jaden est très…Simpliste. Il ne cherche pas bien loin et il n’aime pas particulièrement se casser la tête, un simple coin d’herbe pour s’allonger, rouler dans les bottes de foin et sentir l’air pur de la forêt ou encore sentir le sable de glisser entre ses doigts de pieds, la mer lui rafraîchissant les chevilles et le soleil lui chauffant la peau lui suffirait amplement. Il s’asseyait un moment sur le banc, devant la plage, apercevant une silhouette fine, élancée et qui ne lui était pas inconnue s’approcher sans l’avoir vu. Elle s’asseyait à ses côtés, retirant sa ballerine droite pour en retirer un petit caillou. Comme la belle princesse qui ne pouvait pas dormir à cause du petit pois sous la tonne de matelas, la demoiselle ne pouvait pas marcher avec ce petit caillou devenu trop gênant dans sa pantoufle de verre. Jaden soupira, elle finit par le remarquer, et elle le regarda longuement. « … Tiens, ça faisait longtemps. Sul In… » souffla-t-il en se concentrant sur l’horizon, fixant les allez et retours de la mer. Elle le connaissait bien, elle savait à quel point il aimait la mer, mais elle en connaissait aussi la raison. Elle savait que c’était ici que tout les deux, ils étaient tombés amoureux, qu’ils se sont embrassés pour la première fois et surtout, à l’abris des regard et dans la petite crique cachée, qu’il se sont donné leurs premières fois respectives, à la dernière année de collège. Oui, Jaden aussi, n’arrivait pas à se défaire de cela, de ses souvenirs. Avec le temps, il ne l’aimait plus comme il l’avait aimé auparavant, au contraire. Il lui en veut tellement d’être partie pour un autre, qu’elle désire encore aujourd’hui d’ailleurs… Il soupira doucement, encore une fois avant de se tourner vers elle. « …Tu l’aimes toujours, pas vrai… ? » dit-il. Elle était devenue très jolie, tellement jolie. Il essaya de lui adresser un sourire, visiblement faux. Comme elle. Un visage d'ange pour un caractère de merde ♥.

.................................................

YOU ARE MY OBSESSION; MY LOVE.
Tu sais qu’j'suis possessif et pour cela ne m'en veux pas. Mais t'imaginer dans les bras d'un autre c'est plus fort que moi, j'me tourne des films et au final, t'en deviens la victime. Tu me rends complètement fou. J'ai beau souffrir mais mon cœur revient vers toi. Et je me hais, au fond, de t'aimer comme ça. J'ai beau pleurer je finis encore, encore & toujours dans tes bras. Tu me hantes, t'es une drogue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Bae Sul In;
............................................

I'M A REBEL; I HATE LOVE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…   Mar 15 Fév - 21:22

Voilà Sul In devant son miroir, on se demanderait ce qu'elle fait à quatre heures du matin devant son miroir et encore avec ses habits de sortie. Et oui quand on voit quelqu'un à une telle heure, on la voit en pyjama mais pas elle, une personne normale serait en train de dormir mais Sul In venait de rentrer avec des égratignures un peu partout sur son visage comme sur son corps. Dans ce monde qui l'entoure, il y aura toujours de grands rivaux. D'habitude, c'est Sul In la leadeuse mais là, c'était pas contre des filles qu'elle s'est battue mais contre des garçons. La demoiselle était bien trop faible pour se battre contre Sul In et a donc fait appel à son oppa. Tout le monde sait qu'une fille n'a presque aucune chance face à un garçon, encore moins s'il est baraqué comme celui-là. Elle a essayé de résister mais soyons réaliste, elle n'a aucune chance. Sul In est rentrée chez elle en ayant des bleus partout mais bon, rentrer en boitant ce n'est pas très confortable non plus. Heureusement qu'elle vit seule puisque sinon on lui aurait sauté dessus pour lui demander ce qu'il s'était passé. Sul In s'était déshabillée devant le miroir pour voir toutes ses blessures, comme elle l'avait prédit, elle allait en avoir partout ; sur ses jambes, son ventre, ses épaules, mais surtout son visage. Elle se passa de la pommade sur tous ces endroits puis essaya de dormir sans même se changer elle avait bien trop mal pour le faire. Dormir était beaucoup trop difficile pour Sul In alors elle resta sur son lit et ferma les yeux tout en écoutant de la musique, c'était la vieille playlist des chansons qu'elle écoutait auparavant. Ces chansons firent surgir son passé, elle revoyait Jaden, son premier amour assis sur une chaise qui lui adressa un doux sourire comme ceux qu'elle avait droit quand ils étaient ensemble... Maintenant c'est différent, il lui adresse un sourire beaucoup plus amer. Jusqu'à dix heures, elle se repassait toutes les scènes de bonheur avec lui, toutes les photos, vidéos qu'ils avaient pris, bizarre non ? Puisque notre princesse a déjà un prince qu'elle aime, même si ce n'est pas réciproque. Dans tout ce qu'elle s'était remémorée, il lui manquait un souvenir. Elle se leva de son lit pour prendre une douche qui ne dura pas à cause de la douleur, elle repassa encore de la pommade avant de s'habiller. Une jupe pas trop courte pour pouvoir cacher les bleus des cuisses et une longue chemise. Pas de talon pour aujourd'hui sinon elle allait trop souffrir après ce qu'il lui est arrivé hier. Sul In mit le nécessaire dans son sac, se coiffa, se maquilla et prit une pomme puis parti vers la plage, c'est souvent près de la plage qu'elle réussit à effacer toutes ses douleurs. Prendre le bus était une obligation parce que si ses fines jambes avaient marché cette grande distance, elle s'effondrerait. Arriver près de la plage, elle marcha doucement pour rejoindre ce paradis marin, au fond, Sul In est une personne vraiment douce et adorable, mais plus personne ne cherche à la connaître, les simples rumeurs leurs suffisent. C'est souvent qu'elle est seule qu'elle est elle-même. Tout en marchant, une petite pierre rentra dans la chaussure. Cette pierre ne lui fit rien, elle la sentit à peine. Mais puisqu’elle boitait, on croyait qu’elle boitait à cause de ce petit caillou. Comme ses jambes ne lui répondaient plus, elle s’arrêtait pour se reposer sur un banc, elle en profita pour enlever ce petit caillou de rien du tout. Un petit massage pour ses jambes s’était ce qu’elle faisait sinon elle n’arrivera pas à rentrer chez elle. Elle entendit un long soupir, elle tourna sa tête. Une belle tête très familière était à côté d’elle. Un petit sentiment amer fit son apparition, elle essaya de le cacher en plaisantant et en souriant.

« … Tiens, ça faisait longtemps. Sul In… »

« Jaden… et oui ça fait longtemps !
Et bien, toujours beau gosse à ce que je vois ! Rahhh ! Tu dois toujours avoir toutes les filles à tes pieds !»


Il regarda la mer, c’est là où le souvenir de la rencontre, celui qui lui manquait avait surgit. Le fait de voir cette mer lui fit avoir les larmes aux yeux, mais elle garda ce chagrin enfouie dans son cœur. Elle essaya de garder le sourire en restant avec lui.

« …Tu l’aimes toujours, pas vrai… ? »

C’est dur de dire non mais c’est aussi dur de dire oui. Parce que tous ces souvenirs la rendaient confuse. Elle ne savait plus quoi penser… Mais la meilleure réponse pour lui serai oui.

« Bah bien sûr, tu crois quoi ? Après tous mes sacrifices !
ahah »


Elle finit sa phrase avec un rire amer. Amer pour sa réponse mais aussi pour la douleur qu’elle a sur son corps. Même en ne faisant rien elle a mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Gwak Jaden;
............................................

I'M A REBEL; I HATE LOVE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…   Mer 16 Fév - 18:41

Il détestait ce sourire sur les joues de la jolie jeune fille. Il n’aimait vraiment pas ça, et ça avait le don de l’énerver. Il garda son calme, c’était peut-être bien mieux comme ça. Comment pouvait-on être égoïste à ce point ? Elle n’avait donc pas de cœur. Il sentit d’ailleurs le sien se serrer un peu, ça lui faisait plutôt mal qu’elle le prenne comme ça. Il soupira encore une fois avant de tourner un peu la tête, écœuré. Ils avaient passés de bons moments, il s’était attaché à elle, mais tout ce qu’elle a fait c’est lui rendre la monnaie de ses bons moment en le jetant, en quelques sortes. Il n’avait vraiment pas digéré le fait qu’elle soit tombée amoureuse d’un autre garçon alors qu’il lui avait déjà donné tout ce qu’il pouvait lui donner à l’époque. Au fond, si aujourd’hui il est devenu ce qu’il est, c’est un peu de sa faute ; Il ne veut plus aimer, de peur d’en être une nouvelle fois blessé, d’être encore rejeté. Il ne se bats pas à cause d’elle, mais étant petits, il avait commencé par la protéger, elle et ses quelques rares amis. Oui, il l’a particulièrement mal vécu et il a souvent pleuré en pensant à Sul In. Il se tourna finalement vers elle après un long moment de silence, serrant le poing contre sa cuisse pour ne pas faire de choses qu’il pourrait regretter par la site. Il se mordit la lèvre inférieure. Son visage était toujours souriant, toujours merveilleux quelque soit dans la situation où elle se mettait. Mais Jaden le voyait bien, elle n’était pas à l’aise et elle n’allait pas pour le mieux. Elle avait des petites cernes de fatigue qu’elle avait essayé de cacher sous une fine couche de fond de teint, mais même avec de la magie surpuissante, Jaden verrait toujours quand la demoiselle irait mal. Il entrouvrait un peu les lèvres, surpris. Elle avait des bleus et des griffures, qu’elle avait sans doute voulu cacher, ça aussi. Un rapide aller et retour pour regarder son corps. Elle avait maigrit, ça lui sauta aux yeux. « Peut-être, mais je n’ai pas de temps à perdre avec elles. D’ailleurs, il y a aussi des garçons qui s’intéressent à moi… C’est étrange, mais j’ai jamais réellement testé. En tout cas, ces filles là ne m’intéressent vraiment pas. Toutes. Elle ne plaisent pas. Et c’est clair que je ne fais que de jouer avec elles. » dit-il en reprenant un peu ses esprits. Elle n’avait pas changé. Physiquement, bien sûr que si, elle était bien plus élancée, plus féminine et elle avait coupé ses cheveux. Cheveux qu’il aimait, étrangement peut-être, peigner quand il en avait l’occasion ou même passer ses doigts dans les siens. Peut-être que pour elle ce n’était qu’une amourette de collège, mais pas pour Jaden, qui lui n’avait jamais eut l’occasion de se dévoiler à quelqu’un avant. Il pensait vraiment qu’elle s’était servie de lui pour passer le temps ou même pour se rapprocher de ce mec, dont il ne voit pas ce qu’elle peut lui trouver. L’argent … ? Ça devait être ça, ouais. Il sentit un ton amer se glisser sur son visage, dans le ton de sa voix. Il continuait de la regarder, sans bouger, assis sur se banc. Son sourire était faux, il le voyait bien. Elle tentait de lui mentir, il savait bien que ce garçon la faisait souffrir, il ne devait pas l’aimer parce que… La pauvre n’avait pas des revenus assez conséquent. Mais.. Il ne chercha pas longtemps, il se baissa un peu vers elle et posa un doigt sur son front pour repousser un peu sa tête. « YAH ! Je peux savoir d’où sortent tout ces bleus ? Tu t’es battue ?! » dit-il sur un ton plaisantin. Il avait pour habitude d’être plutôt lâche, il préférait vraiment éviter les sujet douloureux pour profiter qu’elle soit enfin avec lui, seuls. Il avait besoin de lui reparler, et bien sûr, qu’elle réponde à ses questions plus tard. C’était la base fondamentale pour qu’ils repartent tout les deux dans le bon sens.

.................................................

YOU ARE MY OBSESSION; MY LOVE.
Tu sais qu’j'suis possessif et pour cela ne m'en veux pas. Mais t'imaginer dans les bras d'un autre c'est plus fort que moi, j'me tourne des films et au final, t'en deviens la victime. Tu me rends complètement fou. J'ai beau souffrir mais mon cœur revient vers toi. Et je me hais, au fond, de t'aimer comme ça. J'ai beau pleurer je finis encore, encore & toujours dans tes bras. Tu me hantes, t'es une drogue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

annyeong cheonûn
Contenu sponsorisé;
............................................

《 》




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme d’habitude, j’ai la poisse, et il a fallu que je te croise…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ☼ EARTH ; we're all little as ants. :: Welcome in south korea !-
Sauter vers: