AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 hello, i love you.;; Gwakie Jay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Gwak Jaden;
............................................

I'M A REBEL; I HATE LOVE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: hello, i love you.;; Gwakie Jay.   Lun 24 Jan - 4:00


je m'appelle gwak jaden dit
    identity card;;

    891219-169579;
    yong jun hyung
      nom&prénom. g. jaden lawrence edwin.
      sexe. masculin.
      âge&birthday. 21 y.o.; 121989.
      nationalité. américain & coréen.
      sexualité. hétérosexuel.
      finances. modestes.
      études&diplômes. cinquième année à woncheo.
      métierordream. il n'en a pas vraiment, il ne sait pas ce qu'il veut... et il est danseur, chorégraphe entre temps. il est aussi capable de chanter et rapper, mais ça, il le garde pour lui.

      prédéfini. oui non scénariis.
      groupe. rebels.
    papers, papers;;

    je préfère fermer les yeux, rester moi-même et utiliser ce que je sais faire pour avoir ce que je désire, la vie n'est pas généreuse, encore moins la mienne.Mr. Gwak J. Petter est un jeune homme américain d’origine coréenne entré fraîchement dans la mafia américaine lorsqu’il rencontra sa futur femme, une jeune coréenne de vingt-deux ans, Mlle. Sun Myeong, une mannequin pour les deux des plus célèbre agences de mannequinat des Etats-Unis et de Corée. Son visage et son corps sont affichés partout sur les deux continents, et c’est grâce à leurs parents respectifs qu’ils se sont rencontrés à des rendez-vous arrangés. Quoi ? Un mariage arrangé ? Mais qui voudrait épouser un mafieux sinon ? Au départ, le couple n’avait l’air de rien, chacun travaillaient de leurs côtés, se retrouvant pour partager une nuit ensemble. Enfin, tout allais bien, jusqu’à ce qu’elle commette cette fatale erreur. L’oublie de la pilule. En effet, nos deux époux ne se protégeait pas, mais elle prenait une pilule, et, ce jour là, elle l’oublia. Elle apprit bien rapidement qu’elle allait tomber enceinte et elle décida, à vingt-sept ans, d’arrêter sa carrière de mannequin et de retourner en Corée du Sud. C’est la que son mari changea du tout au tout, il la suivit dans leurs pays natal, bien malgré lui, étant transféré de la mafia américaine à celle du pays... Juste un peu moins bien payée, quoi… Et là, il devint un peu plus froid, du moins, vu qu’elle le voyait tout les jours, elle avait cette impression de ne pas connaître cet homme. C’est donc neuf mois plus tard, dans le plus grand des hôpitaux de Pusan que naquit Jaden, mais il ne vint pas au monde seul, il débarqua avec son petit frère jumeau, Shaelan, ayant dix minutes d’écart. Il ne savait pas, au moment où ses poumons s’ouvrèrent enfin à la vie, inspirant douloureusement sa toute première bouffée d’air frais, à quel point il allait s’en mordre les doigts, quand il allait grandir…
    Il est vrai que, à la base cette famille n’avait pas à être malheureuse. Ils avaient de l’argent, et tout ce qu’il leurs faut, une grand maison, mais leurs père n’était quasiment pas là, il firent leurs maternelle à la maison, leurs mère leurs enseignant la plupart des choses. Comparé au père, leurs mère était plutôt soumise et dévouée à ses petits garçons, tout deux étant très différant. Elle racontait souvent que Jaden adorait frapper son frère et le faire pleurer quand ils étaient tout petits, et que quelques minutes plus tard, ils se câlinaient tendrement comme si de rien était. Elle disait aussi très souvent que Jaden était le portrait craché de son père et que son jumeau lui ressemblait à elle. L’un est fort, agressif, susceptible, impulsif, mauvais joueur, froid, distant, très légèrement renfermé, qui ne fais pas confiance facilement, même si il peut se montrer très protecteur envers ceux qu’il apprécie, parfois blagueur, il a un humour un peu spécial, certes, il reste quelqu’un de plutôt sociable, et il a une fierté incomparable, il ne se laisse pas faire et fonce tête baissée sans jamais se soucier des problèmes que ça peut lui attirer ou quoi que ce soit d’autre. Aussi, le jeune coréen est franc, il dis ce qu’il pense, même si ça peut blesser la personne en face de lui, au téléphone … Ou n’importe où d’ailleurs. Il est un peu égoïste, mais il souffre réellement, il ne se plaint jamais. Sensible sur les bord, il lui arrive de craquer, il est humain après tout, mais comme le dit si bien sa propre mère, il est tout le contraire de son jumeau. Le contraire, vraiment.
    Cependant, dès la primaire, les deux frères ont su se démarquer des autres, certes, pas de la même façon, puisque l’un était violent et le second… Bah, c’est lui qui se faisait violenter. Et si il y a bien une chose qu’il ne supporte pas c’est qu’on s’en prenne à sa moitié ! De plus, il faut bien avouer que dès cet âge là, il commençait à haïr son propre père. Déjà qu’il lest ‘forçait’ à s’entraîner, à se battre et à devenir fort, qu’il les initiais à être, clairement, des antisociaux, à ne jamais parler deux… Mais cela ne réussissait pas au deux jumeaux, la pression était bien trop forte pour le second des jumeaux qui craquait souvent lors de leurs ‘apprentissages’ et il désobéissait contre son propre gré. Pour le punir, son père le frappait, à chaque fois, l’incendiant d’injures, le pauvre petit pleurant à chaque fois les larmes de son corps, dans les bras de son frère, gardant le silence pour ne pas subir la même chose, se montrant, extérieurement, insensible aux pleurs et aux supplices de son frères. Il avait beau toujours le protéger, toujours le défendre, contre son père, il ne faisait pas grand-chose, presque rien même. Si ce n’est que le stopper, l’interpeler ou changer de sujet. Il en voulait par ailleurs un peu sa mère, qui restait impuissante face à son mari et qui se contentait toujours de soigner leurs blessures, silencieusement. Elle, elle ne voulait pas que ses fils deviennent ainsi, elle ne voulait pas les voir se détruire eux-mêmes contre leurs gré… Mais que faire … ? Si elle essaye de dire quelque chose, son mari la frapperait. Elle obéissait, simplement, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.
    C’est à son entrée au collège qu’il commença à se rebeller un peu plus, il se battait plus régulièrement, il supportait de moins en moins les jugements, les ragots des autres, il changeait, devenait plus mature, mais aussi plus froid, plus violent et surtout et avant tout bien plus fort qu’avant, allant jusqu’à fermer lui-même le clapet des autres en usant de ses poings. Le respect, ça se mérite, comme il le dit si bien. Il passait d’ailleurs son temps avec son frère, ne le quittant jamais et, à coup sûr, à chaque fois qu’il n’était pas là, même pour un temps soit peu, on venait toujours provoquer son frère, le frapper, parce que oui, il est faible, il sait se battre, mais il déteste la violence. Honnêtement, estimez-vous heureux qu’il ne s’y mette pas lui aussi et qu’il préfère étudier… Enfin, tout ce que faisait Jaden était mal, il avait déjà des problèmes avec la justice, avec le collège mais surtout avec la drogue et l’alcool qu’il a commencé à la dernière année de collège, à quinze ans… Et… ça ne pouvait que ravir son père, du moins pour son cas. Son frère refusait toujours de sa battre. Il disait à son père « Je me battrais deux fois plus, mais laisse mon frère, c’est ton fils à la fin ! » avait-il parvenu à souffler après avoir, dans un manque de respect totale intercepté une énième baffe qu’allait infliger son père à Shaelan. « Faisons un pari. Si je conquéris, à mon entrée au lycée, l’établissement de Woncheo tout entier, que je bats les terminals et que je me construit ma petite armée… Tu le laisseras tranquille ? ». Oui, il défiais son père, sous les pleurs de son frère, s’accrochant à lui, le suppliant de ne pas faire ça. Et pourtant, son père tourna les talons silencieusement, soufflant un petit « T’as un an pour réussir. » Une course contre la montre était lancée… Et il releva le défis. Tout d’abord seul, il gravit les échellons, règnant d’abord sur sa classe, puis sur toute celle des premières années. Une petite armée se dressant ensuite sur les secondes, la plupart des troisièmes années, et deux classes des quatrièmes années et enfin, il s’attaqua aux terminales. Il lui suffisait de battre Chul hei, le boss du lycée et tout le reste suivrait. Ce fut un ‘combat’ difficile, mais, dans des derniers effort il y parvint, mettant par la même occasion fin à la guerre avec le lycée de riches, Seoran. Puisque le chef étant battu, ils n’avaient plus de raisons apparentes de s’attaquer à eux. Mais, étrangement, ou pas, Jaden déteste ces lycées, lui-même étant riche, il n’a jamais voulu aller dans cet établissement, jamais, au grand jamais.
    Son frère comptait plus que tout pour lui. C’est sa moitié, lui en naturel, lui en gentil, lui en quelqu’un d’adorable, lui autrement dit. Oui, ils sont contraires, mais de ce fait, ils sont complémentaire, chacun de ses défauts est complété par une qualité chez son frère, mais pas inversement. Il se considère comme un intrus, un virus, quelque chose qui a une anomalie, il en souffre, bien évidemment. Il s’insulte lui-même de monstre, de terreur et de furie. Il ne contrôle pas ses colère, ses impulsions, mais il est toujours là pour l’arrêter, c’est la seule personne capable de faire cela. Enfin, oui et non. Il y a aussi ce Han Gyul, son pire ennemi de l’école Seoran, qui arrive à lui tenir tête. Il y a cette fille qui doit des dettes à son père, dont il est obligé de pourrir la vie en la menaçant, mais bon, puisqu’elle est pauvre, il n’en voit pas l’utilité personnellement. Il y a bien sûr sa petite bande, ils sont à la fois ses bras droits et ses meilleurs amis, douze personnes au totale, qui l’aide bien évidemment à semer la zizanie dans le lycée. Puis, il avait ce garçon, qu’il connaissait depuis la primaire, ils se parlaient souvent, mais sans plus, c’est en seconde année qu’il se rapprochèrent vraiment, trop peut-être, il était son confident. Puis, du jour au lendemain, il a disparu, laissant comme lettre d’adieu un simple petit message. « Protèges-la s’il te plaît » … Bien sûr qu’il parlait de Ga Yoon, cette fille avec qui il n’avais jamais parlé mais avec qui il agaçait bien souvent le jeune américano-coréen, à lui en parler durant des journées entière sans jamais s’en lasser... En effet, il en était fou amoureux, mais il n’allait et n’ira donc jamais lui parler. Enfin, ça, Jaden il ne le comprends pas, tout ces sentiments qu’il avait à son égard… Il ne perdra pas non plus son temps à le chercher, bien qu’il l’apprécierais, il a une ‘mission’ importante à accomplir… En plus de surveiller cette fille. Au début, il l’a accosté comme si il n’avait pas fais exprès, très maladroit avec ce genre de chose, il s’est bien vite fait cramé par celle-ci. Elle décida après quelques conversations de lui apprendre comment se comporter en société, et elle commençait même à le rendre un peu plus attachant, et mademoiselle commençait donc à s’attacher déjà bien trop à lui… Il s’en aperçu et pris peur, ils étaient sur le toit alors qu’elle comptait l’embrasser, il la repoussa, trop fort peut-être. Et le grillage, bien sûr pas solide se brisa, heureusement, ou pas, elle retomba sur la terrasse de la cafétéria, un peu plus bas. Même si depuis, elle ne lui a plus parlé, effrayé et blessée sûrement, il tente de s’excuser et de s’expliquer, bien que lui-même ne comprenne même pas pourquoi !

    Puis le temps à passé, il est maintenant en quatrième année et il semble que l’année soit plutôt mal barré pour Woncheo et pour lui… A suivre.



    l'amour ? je trouve ça inutile, ça ne sert à rien. souffrir pour quelqu'un d'autre, non merci. comparez-moi à un salop, un connard, mais moi au moins, je ne suis pas un faible. sincèrement, ne me parlez pas de l'amour, mais encore moins de Kupidys, je n'ai qu'une envie c'est de lui décalquer mon poing sur sa face. tout ce qu'il raconte sur son blog, ce n'est que des conneries, n'importe quoi. je n'y crois pas et je pense qu'il ne devrais pas bourrer la tête des gens avec de telles futilités, j'suis sûr qu'il y en a des trop cons pour croire à tout ça. enfin, j'dis ça, mais depuis que je connais cette gayoon, j'arrive plus trop à me décider sur le sujet, enfin, c'est vrai qu'elle à quelque chose en plus, mais c'pas pour autant que je serais... yarg, amoureux ? non, l'amour ça n'existe pas.
    behind computer;;
      prénom. alexei.
      pseudo. babo; yashion.
      âge&pays. 15 1/2 y.o & france.
      comment tu as trouvé mgy. quel question, j'lai pondu pardis; j'suis une poule de luxe bb.
      niveau rp. 1400 à 3000 mots.
      niveau connexion. 7/7; 24/24h.
      si je te dis « caféine », tu me réponds. auto-validated.
      &si tu as un truc à ajouter. je vous aimes, bande d'escargot pas cuits.
je suis donc baboya. et me voici parmi vous !




Dernière édition par Gwak Jaden le Ven 11 Fév - 13:13, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Kupidys;
............................................

BLOGGER ; I'M THE JOKER




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: hello, i love you.;; Gwakie Jay.   Mar 1 Fév - 7:03


U'RE AUTO-VALIDATED, KEKEKE
NOW, U'RE A REBEL ;;
& It looks like you're a bastard!
Ô humble terrien, il me semble à présent que tu sois fiché dans nos dossiers ultra-confidentiels...Oh, que vois-je ? Tu sembles préférer jouer avec ce magnifique sentiment qu'est l'amour plutôt que de te risquer à avoir le coeur brisé. Serait-ce la peur que je sens en toi ? Il me semble bien. Cela doit être ta seule et unique défense face aux risques qu'il te fait sentir. Surtout, ne cesses pas petit REBEL; ma boule de cristal m'indique une personne bien intéressante.Fais attention à toi à présent, tu es l'une de mes cibles potentielles. Gare à tes arrières, surveilles tes faits et gestes, à moins de vouloir te retrouver sur mon magnifique blog ! Mais ne t'inquiètes pas pour ton identité, elle ne sera pas révélée. Encore une chose, Gwak Jaden, n'oublies pas que l'animal te représentant est la PANTHÈRE, car ton agressivité s'y mêle.

.................................................

With every kiss he made her see, made her feel...
every ounce of his wanting and his need...and his love...
his all-consuming, life-affirming love for her.

- The Van Alen Legacy (p186)
by Melissa De La Cruz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morning-glory.forumactif.com
 

hello, i love you.;; Gwakie Jay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♕ MANAGEMENT ; the biggest importance ♥ :: Présentations :: ;oh...yeah!-
Sauter vers: