AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Woo Tae Kyun;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon    Lun 28 Fév - 15:55

Les jours se succèdent et se ressemblent. Un peu trop d'ailleurs.

Depuis des mois et des mois, c'était la même rengaine, toujours la même histoire qui se vivait au passé, au présent et sûrement au futur. Il n'y avait pas un seul jour où TaeKyun n'y pensait pas, pas une seule journée sans avoir la frayeur de le voir franchir la porte. C'était intenable, le pauvre enfant ne le supportait plus, mais il n'avait pas vraiment le choix. Il avait si peur. Il avait peur de lui, et en même temps, il avait peur de ce qu'il ferait si TaeKyun se rebellait. Il était pris entre deux possibilités aussi affreuses l'une que l'autre, et il avait peur. Il ne pouvait plus lutter. Il se contenait de courber l'échine et de subir malgré tout les ignominies que cet homme lui infligeaient. Heureusement, il avait des journées de "repos", des journées où il ne le voyait pas, des journées normales tout simplement.

Devoir agir comme s'il me manquait, comme si j'étais triste à l'idée de ne pas le voir, c'était terriblement difficile, mais si je ne le faisais pas, mon entourage pourrait se poser des questions. Je vois bien que certains ont des doutes, mon frère, mon ex, mon meilleur ami... Mais ils ne doivent pas savoir, sinon il leur fera du mal, il me fera du mal. Je suis égoïste, mais je ne veux pas souffrir plus que je ne souffre à présent.

Pourquoi a-t-il fallu que ce soit moi ? Il y a des millions de coréens, pourquoi Chul Im a dû tomber sur moi ? À croire qu'il en a fait exprès. J'aurais tout fait pour ne pas avoir à subir ça, tout, mais non, il a fallu que je devienne la victime de cet homme malsain. Je n'avais aucun doute sur le fait qu'il ne m'aimait pas par amour, mais ce n'était pas une raison.

Ce jour-là, je croyais avoir un peu de répit. Un tant soit peu. Il était parti pendant une semaine au Japon et j'avais pu vivre une vie normale, la vie de n'importe quel adolescent de 18 ans. Aller au lycée, faire mes devoirs, sortir avec mes amis, aller au cinéma... Une vie banale mais au combien agréable. J'en avais profité à fond car je savais bien que ça ne durerait pas longtemps, il allait revenir bientôt et alors le cauchemar recommencerait. Je ne voulais plus sentir ses mains sur moi, je ne voulais plus l'entendre crier contre moi... Quelques-unes de mes blessures avaient disparues, et j'avais moins de mal à marcher, je ne souffrais plus à chaque pas. Et pour tout dire, ça me faisait du bien. Je vivais avec des douleurs constantes, alors un peu de répit était très bien accueilli.

Aujourd'hui, c'était samedi, et je pensais avoir la maison pour moi tout seul. Kyu Saeng était parti étudier à la bibliothèque et il allait y passer toute la journée, le connaissant, tandis que nos parents avaient décidé de se faire une petite journée en tête-à-tête. Depuis le temps qu'on voulait qu'ils le fassent ! Cela faisait du bien de les voir s'épanouir de cette manière, nos problèmes d'argent étaient moins important qu'avant et ils pouvaient s'autoriser de petits plaisirs qu'avant ils se refusaient pour que nous puissions avoir ce que nous désirions. Mais KyuSaeng ne voulait rien et moi non plus, à part ma liberté, mais ils étaient incapables de me la donner... Bref. Je comptais bien en profiter pour me prélasser devant un bon film avec des bonbons (des oursons en guimauve *o*), ou composer un peu à la guitare. J'avais pensé inviter Jeremy et JaeWon pour qu'on se fasse un cinéma, mais je ne voulais pas les déranger, et puis j'avais promis à mes parents de rester à la maison pour au moins étudier un petit peu. Autant dire que la motivation n'était pas là, mais je tenais mes promesses alors j'avais renoncé au cinéma... tout en priant que quelqu'un ait la bonne idée de venir frapper à ma porte.

C'est à 15h que mon vœu fut exaucé. J'étais assis en tailleur sur le canapé du salon devant un drama, un sourire aux lèvres, riant des bêtises du fameux drama, quand soudain la sonnette de la porte retentit. Je me levai rapidement, de bonne humeur, et partis ouvrir la porte.

Son visage. Son sourire. Son regard. Adieu belle journée.

Je reculai d'un pas, mon sourire était retombé en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il poussa légèrement la porte et entra dans l'appartement, ce sourire cruel toujours collé aux lèvres. Il repoussa la porte sans la fermer complètement. Mon cœur battait bien trop vite dans ma poitrine, je continuai de reculer, mû par un indescriptible instinct. Sûrement l'instinct de survie, même si je savais que j'aurais une chance insolente s'il venait à partir sans m'avoir rien fait.

« Tu... Tu es rentré... »
« Eh bien, quel accueil. Tu ne sembles pas ravi de me voir le moins du monde. Qu'as-tu fait pendant mon absence ? »

Je me mordis la lèvre, restant silencieux. J'avais peur. Très peur. Je n'osais pas lui répondre même si la question était des plus banales. Et non, je n'étais pas le moins du monde ravi de le revoir. Son regard se fit plus dur et son sourire plus cruel. Il leva une main. La puissance de sa gifle me fit tomber au sol. Je passai une main sur ma joue douloureuse et sur ma lèvre, constatant qu'elle saignait.

« Réponds-moi ! »
« Je... J'ai vu des amis, j'ai travaillé, je suis allé au lycée... »

Il se mit accroupi devant moi et attrapa mon visage dans sa main, me regardant dans les yeux. Il avait horreur de la faiblesse, je le savais, mais je ne parvenais pas à être fort devant lui. Je savais que la peur était visible dans mes prunelles, et mon corps tremblait comme une feuille. Je tremblais très facilement, et autant dire que dans un moment comme celui-là, j'étais incapable de me calmer. Ma main tremblante se posa sur son poignet.

« Tu as vu des amis, hein ? Tu parles, tu t'es fait ba*sé comme une chi*nne, hein, tra*née ? Tu sais faire que ça de toute manière ! »

Il abattit sa main sur mon visage, et resta là à me fixer. Je refusai de pleurer, mais pour autant, c'était difficile à contenir. Il le voulait, je le savais bien, mais je retenais cette larme qui voulait partir de son nid. J'étais à moitié allongé, le haut du corps face contre terre et les jambes pliées sur le côté. Je glapis soudainement en sentant son pied se poser sur ma main. Il allait me pousser à bout. Il commença à écraser consciencieusement ma main, y mettant tout le poids de son corps. Il savait pertinemment que mes mains étaient infiniment précieuses pour moi, car sans elles, adieu la musique, adieu mes rêves. Je ne pus cette fois empêcher une larme de rouler sur ma joue. Il retira sa main, et je compris qu'il n'avait attendu que ça. Le premier coup s'abattit sur mon visage, les autres sur le reste de mon corps. Je ne les comptais plus, je serrais dans mes mains la moquette du salon en priant que ça passe vite. À moitié assommé, j'étais incapable de lutter, j'entendais ses insultes, puis les coups s'arrêtèrent. J'entendis des bruits reconnaissables, je sentis des touchers bien trop familiers. Les larmes inondaient mon visage comme la douleur inondait le bas de mon corps tandis qu'il m'arrachait un peu plus le peu d'innocence qui me restait. La douceur amère de ses mains sur ma peau ne m'avait pas manquée. Alors qu'il se relevait, me laissant anéanti sur le sol, je le sentis s'accroupir à nouveau et reprendre mon visage blessé dans sa main. Il posa brutalement ses lèvres sur les miennes, forçant l'entrée de mes lèvres pour un violent baiser, puis il me sourit.

« Bye bye, mon cœur. À bientôt. »

Il rejeta mon visage contre le sol et après avoir caché dans la poubelle le résultat de ce qu'il m'avait fait, il s'en alla sans un mot de plus, ne refermant toujours pas la porte derrière lui. En larmes, je tentais avec difficulté de me relever, sans succès. Je me rhabillais avec peine, puis me laissais aller contre l'arrière du canapé, laissant mes larmes couler le long de mes joues tandis que mon corps laissait refléter les coups que je venais de subir. Mon t-shirt était tâché de sang, mon sang, mes blessures aux bras étaient visibles et mon visage avait des hématomes. Ma lèvre saignait toujours. Je fermai les yeux, je n'en pouvais plus. Je ne pouvais plus garder ça secret, mais je n'avais pas le choix, sinon tout allait empirer. Personne ne devait savoir.

J'ignorais seulement que la scène avait eu un troisième témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Park Jae Won;
............................................

WORKIN' HARD ; BETTER LIFE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon    Lun 28 Fév - 20:04

Aujourd’hui était une journée comme tous les autres. Le week end était à la fois un moment de délivrance puisqu’il n’avait pas besoin d’aller à l’école mais aussi deux longs jours où il se retrouvait seul à la maison à ne rien faire. En y réfléchissant, Jae ne savait pas ce qui était le pire. Se faire maltraiter par les plus âgés, ou passer son temps assit sur le canapé à penser à quel point il pouvait être faible.
Son téléphone entre les mains, il avait une forte envie d’appeler Jaden juste pour entendre sa voix, sentir son cœur s’accélérer dans sa poitrine même si ce n’était que pour quelques secondes. Pourtant, il ne fit rien. Comme toujours. Un lâche, voila ce qu’il était. Il jeta le portable à l’autre bout du sofa en se traitant d’idiot.

Les yeux fermés, le silence se faisait de plus en plus pesant et cette solitude le rongeait chaque jour de plus en plus et le poussait à pleurer seul le soir. Mais il ne laissait rien paraître, faisant de sa joie de vivre sa priorité. Jaewon se devait de garder son sourire, rien que pour sa mère. Mère qu’il ne voyait presque jamais à cause de son travail. Il s’en voulait qu’elle fasse autant d’heure à cause de lui, pour son bien.
Il y avait bien quelqu’un qui accepterait de le voir, mais il avait peur de le déranger. Le petit blond n’était pas du genre à débarquer chez quelqu’un sans avoir prit la peine de prévenir auparavant. Pour une fois, il pouvait bien faire une exception. Après tout Tae lui avait bien dit qu’il avait le droit de venir quand bon lui semblait.
Ce garçon était son seul soutient à l’école, et il lui devait beaucoup. Bien sûr, il y avait son meilleur ami, mais celui-ci ne se rendait pas souvent en cours.

Vêtu d’un jean noir et d’un pull aux manches longues de la même couleur, il enfila sa veste, une écharpe et ses baskets. Il ferma la porte et glissa les clés dans sa poche. Un petit sourire accroché aux lèvres, il devait avouer être heureux d’aller le voir. Il s’était rapidement attaché à lui, sûrement parce qu’il avait été un des premiers à lui tendre la main lorsqu’il en avait besoin.
Jae trottina jusqu’au bus, et s’assit près de la fenêtre pour regarder le paysage défiler sous ses yeux. Perdu dans ses pensées, il manqua de louper son arrêt et descendit en trombe.
Le petit blond grimpa les marches jusqu’au 3ème étage, mais il se stoppa net en voyant la porte déjà entrouverte. Habituellement, il aurait sonné, ou même frappé, mais les voix qui lui parvenait l’incitèrent à se faire discret.

Le lycéen s’approcha légèrement afin de voir ce qui se passait et la scène qui se déroula sous ses yeux le paralysa. Il en vint même à se pincer le bras afin de vérifier qu’il ne rêvait pas. Malheureusement non. Jamais il n’aurait du voir ça. Jamais. Il posa sa main sur sa bouche pour ne pas faire de bruit et monta d’un étage pour ne pas se faire repérer par l’homme qui sortait de l’appartement. Il attendit que le silence revienne avant de se glisser à l’intérieur et de fermer la porte derrière lui. Jaewon ne devait pas l’effrayer, alors il resta quelques secondes dans l’entrée.

« Tae ? T’es la ? »

Bien sûr qu’il savait qu’il était là, mais autant faire comme si de rien n’était pour ne pas l’inquiéter, ou même lui faire du mal. Il s’approcha lentement du canapé avant de’ s’y assoir, gardant ses distances. Le voir dans cet état le mettait vraiment en colère et le blessait énormément. Il n’avait jamais fait attention. De toute façon, il n’aurait rien pu faire pour lui déjà qu’il n’arrivait pas à se défendre tout seul.
Il tendit la main pour la poser sur le front du brun avant de la glisser dans ses cheveux pour lui prodiguer de douces caresses et tenter de le rassurer.
Toujours avec des gestes tendres il se rapprocha jusqu’à passer ses bras autour de ses épaules et l’attirer contre lui pour le serrer dans ses bras.

« Je suis là d’accord… Je vais m’occuper de toi. »


En tout cas, il ferait ce qu’il pourrait. Déjà, soigner ses blessures serait une bonne chose, un premier pas. Les blessures physiques bien évidemment, les autres, il ne pouvait que les apaiser, mais jamais il ne pourrait oublier. Le lycéen déposa un baiser sur sa tempe avant de le lâcher pour se relever.

« Je vais t’emmener dans la salle de bain. On va soigner tout ça et puis… peut être qu’un bon bain chaud te ferait pas de mal… »

Jaewon s’abaissa pour l’attraper et l’aider à se lever. Heureusement qu’il n’était pas trop gros, ni trop grand. C’est en le soutenant qu’il l’emmena dans la salle d’eau et le fit s’assoir sur le bord de la baignoire. Il lui caressa la joue du bout des doigts puis fouilla dans les placards pour en sortir des compresses et du désinfectant, tapotant chaque blessure qu’il pouvait voir.

« Désolé si ça pique un peu. »


Il se pencha un peu pour faire couler l’eau et finit par y glisser sa main pour vérifier la température. Toujours agenouillé, il lui retira sa chemise pleine de sang, la faisant glisser le long de son dos avant de la déposer dans l’évier. Il fallait la nettoyer, mais ça, il le ferait après.
Sans rien dire, Jae, lui déboutonna son jean et lui fit lever les fesses pour qu’il puisse le lui enlever.

« Je te laisse terminer. Après direct dans l’eau. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Woo Tae Kyun;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon    Jeu 3 Mar - 15:14

J'aurais tout donné pour effacer cet homme de ma vie, effacer les moments que j'avais vécu, récupérer ce bonheur qu'il m'avait arraché. Cela faisait presque un an entier que nous étions officiellement en couple. Un an entier qu'il me faisait mourir à petit feu. Je ne pouvais me confier à personne, personne ne devait savoir, et c'était sûrement ce qui était le plus difficile. Je n'avais aucune épaule pour m'appuyer pendant que je pleurais, aucune personne pour me remonter un tant soit peu le moral. Je me devais de vivre dans le secret, d'agir comme si tout dans ma vie était normal, comme si cet homme à mes côtés était celui dont j'étais tombé amoureux. Même si seulement on pouvait la haine dans mon regard... Mais non, non, j'étais seul, je devais faire face à cette situation seul, sans me préoccuper des autres, sinon je risquais de mettre mes amis en danger et je ne le supporterais pas. C'était bien trop difficile. Alors j'essayais de me contenter des moments paisibles que j'avais pour faire le plein de souvenirs heureux et amusant, pour penser à autre chose pendant qu'il me violait.

Il ne devait rentrer que demain, c'était la phrase qui avait retenti dans mon esprit pendant tout ce moment où il m'avait fait du mal, allongé sur cette moquette synonyme de la soumission que je ressentais à son égard. Je ne pouvais pas bouger. J'en étais incapable du fait de la douleur et si je le faisais, il allait recommencer à me frapper, et je voulais que tout se passe le plus rapidement possible. Jamais je n'aurais pu penser que quelqu'un allait voir la scène à travers l'embrasure de la porte. Mon corps tremblait sur le sol, des larmes ruisselaient le long de mes joues, mais je subissais. Que pouvais-je faire d'autre ? La réponse était simple.

Rien.

Lorsqu'il partit, je crus que je n'allais pas pouvoir me relever tant la douleur que je ressentais était forte. Il n'y était pas allé de main morte. Je ne savais pas si j'avais quelque chose de cassé mais je pensais que non, et intérieurement, je me disais que c'était un miracle. La force qu'il avait mise dans ses coups était si forte ! J'étais encore à moitié sonné par les coups au visage qu'il m'avait administrés. Ma respiration était saccadée, je tremblais comme une feuille. Le goût du sang avait envahi ma bouche et j'avais horreur de ça. Je peinais à me redresser, mais je n'avais pas le choix. Si je restais ici, allongé, sans bouger, mes parents ou mon frère allaient me trouver là et ils ne devaient pas me voir dans cet état. Je ne voulais pas voir la peur ou la pitié dans leurs yeux. S'ils s'en mêlaient, Chul Im allait s'en prendre à eux, et mes "traitements" n'iraient qu'en s'aggravant. Égoïstement, je ne voulais pas subir plus que ce que je subissais déjà. Je souffrais déjà assez.

Adossé au dos du canapé, j'avais réussi à me redresser et à me rhabiller, péniblement. Ma chemise était tâchée de sang, et j'avais des blessures partout. Mes larmes roulaient sur mes joues, je n'arrivais pas à les arrêter. Il fallait que je bouge pour nettoyer mes vêtements, mais j'en étais incapable. Je n'avais plus aucune force, et je luttais pour ne pas m'évanouir. Je haïssais cet homme comme je n'avais jamais haï quelqu'un, mais plus que tout, je haïssais ma faiblesse qui m'empêchait de lutter contre lui. J'étais misérable, je me faisais pitié. Je ramenais péniblement mes jambes contre ma poitrine, continuant de pleurer, quand une voix me fit relever la tête.

Jaewon.

Mes yeux s'écarquillèrent et je voulus sécher mes larmes, mais il était trop tard, il m'avait vu, et c'était inutile pour moi de me cacher. Comment cacher en une seconde ce que je venais de vivre ? Rien que le sang et les hématomes sur mon visage trahissaient ce que je voulais cacher. Que faisait-il là ? Depuis combien de temps était-il là ? Avait-il vu ce qu'il s'était passé, l'avait-il vu me violenter ? J'espérais que non.

« J... Jae... va-t-en... »

Ma voix était très faible et ma phrase était plus qu'une demande. C'était une supplication. Je n'étais pas colère, mais j'étais terrorisé à l'idée qu'il me voie dans cet état, et surtout à l'idée que Chul Im le trouve ici. Il lui ferait du mal, et c'était exactement ce que je voulais éviter en me cachant. Je le vis s'asseoir près de moi, en silence. Je continuais de trembler, je ne savais pas du tout quoi faire, ni comment agir vis-à-vis de lui. Je sursautai en sentant sa main se poser sur mon front. Étrangement, je ne repoussais jamais les contacts avec les autres, du moins avec ceux que j'appréciais. Sa main dans mes cheveux comme une douce caresse me fit fermer les yeux. Depuis combien de temps je rêvais d'une telle douceur ? Je ne m'en rappelais plus. Je reconnaissais bien là mon ami. Il avait toujours été doux et gentil, un peu comme... un ange. Il avait beau être plus jeune que moi, j'eus l'impression d'être un enfant quand il s'approcha et m'attira contre lui pour me serrer dans ses bras. Ses mots m'apaisèrent et je n'avais plus envie qu'il parte. Je ne retenais plus mes larmes, je pleurais, le visage enfoui dans son cou, tandis que mes mains agrippaient en tremblant son haut. Oui je pleurais toutes les larmes de mon corps, j'en avais besoin. Enfin, quand je n'eus plus rien à pleurer, je m'écartai et il m'embrassa sur la tempe en se relevant. Il allait s'occuper de moi... C'était vraiment un ange, mon ange gardien. J'acquiesçai timidement et me levai, m'appuyant sur lui pour marcher. Mes jambes me faisaient mal. Je m'assis sur la baignoire, le laissant faire, lâchant un petit sifflement quand ça piquait trop.

« Je ne voulais pas que tu... me voies dans un tel état... »

Je n'avais pas la force de parler clairement, ma voix était un peu atténuée. Je le laissais m'enlever ma chemise et mon pantalon. J'avais l'impression d'être une marionnette entre ses mains, je ne réagissais pas vraiment, sans doute encore trop choqué par ce qui venait de se passer. La douceur de Jaewon me faisait beaucoup de bien, et je lui faisais énormément confiance. C'est sûrement pour ça que je le laissais me toucher de cette manière et que je lui obéis sans rien dire. Mais avant, j'attrapai doucement son bras.

« Jae... Merci... Reste avec moi... s'il-te-plaît... »

Mon regard se fit suppliant, puis je baissais les yeux pour enlever mon boxer et me glisser dans l'eau. Le contact entre l'eau et mes blessures m'arracha un gémissement de douleur, mais je me laissai aller dans la chaleur apaisante du liquide. La mousse cachait mon corps meurtri et seuls le haut de mon buste et ma tête restaient hors de l'eau. J'avais un énorme coquard à l'œil droit, ma lèvre était bien amochée, le côté gauche de mon visage portait des marques de coups et des égratignures. Le haut de mon torse était lui aussi couvert des blessures en tous genres, des bleus, des griffures. Je le regardais.

« Jae, dis... dis-moi ce que tu as vu, avant de rentrer... Quoi que ce soit... Tu ne dois rien dire, à personne... Sinon il te fera du mal, et il m'en fera aussi... Promets-moi... Que tu ne diras rien... »

J'avais un peu de mal à respirer, mais je devais rester conscient. Jaewon venait sans doute de me sauver la vie. J'étais effrayé, terrifié, je ne savais pas quoi faire. Je tendis ma main mouillée pour attraper la sienne.

« Est-ce que... tu accepterais de rester avec moi, cette nuit... ? S'il-te-plait... »

J'étais souvent seul, mais j'avais peur. Maintenant que lui avait vu certaines choses, maintenant qu'il m'avait vu dans cet état, je me sentais moins seul. Et je savais en mon for intérieur que j'avais besoin de lui.


Dernière édition par Woo Tae Kyun le Lun 7 Mar - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Park Jae Won;
............................................

WORKIN' HARD ; BETTER LIFE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon    Dim 6 Mar - 22:27

S’il s’attendait à ça, Jaewon serait sortit de son lit beaucoup plus tôt, peut être que ça aurait évité à Taekyun toutes ces violences. En même temps il n’avait pas assez de force physique pour se défendre lui-même alors venir en aide à quelqu’un d’autre, autre que psychologiquement, ce n’était pas dans ses capacités. Malheureusement, il aurait aimé être aussi fort que Jaden, mais ce n’était pas le cas. Il ne comprenait comment est ce que l’on pouvait faire autant de mal à quelqu’un d’aussi gentil, de tendre et d’attentionné.
Le petit roux ne savait pas faire preuve de violence et il ne se mettait que très rarement en colère, puisqu’il ne savait tous simplement pas le faire.
Il aurait préféré ne jamais l’apprendre de cette façon et surtout, il se demandait pourquoi il ne lui en avait pas parlé avant. Le lycéen n’en aurait parlé à personne et il aurait fait de son mieux pour le soutenir. Depuis combien de temps est ce qu’il subissait ces sévices ? Trop de questions dans sa tête qui restaient sans réponse, mais il savait que ce n’était sûrement pas le bon moment pour en discuter.

Il se doutait qu’il avait honte qu’on puisse le voir dans cet état, raison pour laquelle il avait décidé de ne faire aucune remarque et de simplement faire de son mieux pour le rassurer et le calmer. Des caresses douces pour ne pas lui faire encore plus mal, des mots chuchotés, une étreinte pour lui permettre de se laisser aller. Le petit roux ne supportait pas de voir ses larmes couler mais c’était mieux pour lui. Il pourrait lui demander de partir autant de fois qu’il le voudrait, Jae ne bougerait pas d’un pouce. Il était beaucoup plus têtu qu’on ne pourrait le croire. Il ne pouvait pas le laisser seul, Tae avait besoin que l’on s’occupe de lui, enfin une chose pour laquelle le plus jeune était doué.
Il faisait attention, même si son ami n’était pas en sucre, il était tout de même bien amoché et ses grimaces dès qu’il touchait une de ses blessures ne prouvaient pas le contraire. Il savait aussi que l’eau chaude sur son corps ne lui ferait pas que du bien au début, mais il n’avait pas d’autre moyen pour le détendre.

« C’est pas grave que je te vois comme ça. Tu pourras me parler quand tu voudras maintenant… »

Toutes ces marques sur son corps lui faisait comprendre que cette torture durait depuis un sacré long bout de temps. Agenouillé sur le sol pour être à sa hauteur, il glissa une de ses mains dans l’eau pour jouer un peu avec et lui offrit un petit sourire.

« Je bouge pas de la. Je te le promets. »

Jaewon soupira. Les choses ne pouvaient pas continuer de cette façon. Il ne pouvait plus se laisser faire, mais il n’était pas le mieux placé pour donner des conseils, lui qui se faisait malmener chaque jour à l’école, sans pouvoir rien faire. Il comprenait à quel point c’était difficile de se confier, et il ne voulait pas le forcer. Tae le ferait quand il serait prêt et le lycéen avait tout son temps.
Les yeux posés sur la mousse, il tapotait doucement sur l’eau.

« Peu importe ce que j’ai vu. Je n’en parlerai à personne, mais tu ne peux pas le laisser continuer. Il va finir par te tuer Tae. Pense un peu à toi pour une fois. Tu sais très bien que si je te sais vraiment en danger, j’en parlerai à quelqu’un. C’est ça l’amitié. Ne pas faire de promesses que l’on ne pourra pas tenir et surtout protéger les gens qu’on aime. »

Il ne pouvait pas promettre une telle chose. Jaewon serra sa main dans la sienne, mêlant leurs doigts pour le rassurer un peu plus. Il ne voulait pas qu’il prenne peur à cause de ce qu’il venait de lui dire. Bien sûr que non, il ne le crierait pas sur les toits et n’en ferait part qu’à une seule personne si ça devenait réellement nécessaire.
Le plus jeune hocha la tête. Il n’avait rien de prévu ce soir, il n’aurait qu’à prévenir sa mère. Il n’avait pas prit ses affaires, mais ce n’était pas le plus important. Tae pourrait bien lui prêter quelque chose. Heureusement qu’il était plus grand que lui.

« Bien sûr que je vais rester avec toi. Tout le temps que tu voudras. »


Le petit rouquin n’était pas pressé. Il sourit une nouvelle fois et attrapa le pommeau de douche avant de lui faire pencher la tête en arrière et lui mouiller les cheveux. Il mit un peu de shampooing dans ses mains et commença à lui masser la tête. Lui adorait qu’on lui touche les cheveux, alors il se disait que peut être cela pourrait détendre le brun.

« Tu me dis si je te fais mal hein ? »

Son but n’était pas qu’il trouve ça désagréable. Il s’arrêta et lui fit pencher à nouveau la tête an arrière pour le rincer et éviter de lui mettre du savon dans les yeux. Il aimait vraiment s’occuper de lui mais il ne saurait pas dire pourquoi. Jae se redressa et déposa un baiser sur son front. A cet instant, il avait l’impression d’être le plus vieux et de s’occuper d’un enfant. Il attrapa une serviette qu’il déposa sur l’évier.

« Tu vas peut être sortir maintenant avant d’attraper froid et on va éviter de mettre du savon directement sur le reste de tes blessures. »


Autant lui éviter de souffrir encore plus. Il l’attrapa pour l’aider à se relever et sortir de la baignoire en faisant attention à ce qu’il ne glisse pas. Jaewon l’enveloppa dans la couverture et le fit sur rassoir, avant de prendre une autre serviette et lui sécher les cheveux avec.
Il se baissa, posant un genou à terre et lui caressa la joue du bout des doigts avant de se pencher pour vider l’eau.

« Ca va un peu mieux ? Je t’emmène dans la chambre, tu seras mieux allongé et puis on va vite t’habiller. Je veux pas que tu tombe malade. »

Il lui laissa quelques secondes de répits passa son bras autour de sa taille. Il prit son temps, avançant au rythme de Taekyun. Il poussa la porte de la chambre et le déposa doucement sur le lit, prenant place à ses côtés.

« Tu veux quoi comme vêtement ? »

Le lycéen colla un bisou sur sa joue avant de se relever et de sautiller vers l’armoire l’ouvrant. Il prit d’abord un boxer et lui lança. Il était assez grand pour au moins enfiler le sous vêtement tout seul. Il se tourna et lui sourit, décidant de ne plus parler des mauvaises choses. Ils avaient tout le temps pour en discuter un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

annyeong cheonûn
Contenu sponsorisé;
............................................

《 》




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon    

Revenir en haut Aller en bas
 

Apt. ? ; ?? ~ Pv. JaeWon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 서울 SEOUL ; the city of love ~ :: Psst ! C'est ici que j'habite ! :: ;quartier pauvre-
Sauter vers: