AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apt. ? ; ?? | PV WOO Tae Kyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Lee Jeremy;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Apt. ? ; ?? | PV WOO Tae Kyun   Dim 13 Mar - 19:37

    Diantre. Il détestait, non, haïssait ce sentiment. L’ennui. Pour lui, il n’y avait rien de pire. Il ne concevait pas l’idée qu’un tel ressentit puisse exister. Car la vie est tellement courte, qu’on ne peut se poser un instant. Il y a tant de choses à faire dans une existence, voir même trop, que ces personnes disant une sorte de « Je n’ai rien à faire… », avec une voix monotone, l’agaçaient au plus haut point. Lui avait établit un genre de liste des choses qu’il devait faire avant mourir, et croyez le bien, elle était déjà plutôt remplit. C’était pour cela qu’il était toujours sur ressort, à ne jamais rester sur place. L’idée de ne pas accomplir sa liste en entier l’irritait, et ne lui donnait que davantage envie de profiter de la vie. Mais pour l’instant, ce sentiment qu’il supportait très peu avait prit possession de lui. Et après réflexion, le blondinet constata que sa poisse le suivait depuis la matinée…

    Tout d’abord, son réveil. Il fut des plus imminents mais douloureux. Faute de son portable qui se mit à sonner à cause d’un appel –qui par ailleurs, était celui d’un faux numéro-, Jeremy s’était retourné trop brusquement dans son lit. Et ce qui devait arriver arriva. Il tomba lourdement au sol, en un bruit pas du tout discret. C’est donc ainsi que sa journée commença, par un juron peu civilisé et un délicieux bleu à la hanche. Pour accentuer son incroyable manque de chance, il renversa sa dernière bouteille de lait en plein dans la cuisine. Et fut dans un temps record que le blondinet nettoya le tout, ne voulant pas que Shin Woo voit le désastre à son réveil. Totalement démotivé, il passa sa matinée entièrement sur le sofa du salon, à broyer du noir. Il ne voulait plus toucher à quelque chose, de peur de faire à nouveau une catastrophe. Mal à l’aise face à cette situation de crise, mais surtout ne supportant pas voir son meilleur ami ainsi, le jeune Hyun lui avait fait maintes propositions. Un combat de jeux vidéos, une sortie dans la capitale coréenne, l’aider à créer une chanson pour son groupe amateur. Mais rien. Le coréen avait tout refusé, ne voulant pas lui transmettre sa poisse du jour. Et puis, finalement, c’est en début d’après-midi qu’il se décida à bouger.

    Il voulait le voir. Il voulait serrer son frêle corps contre le sien, sentir son doux parfum caresser ses narines, entendre son adorable voix prononcer son prénom. Oui, il était en véritable manque de son guitariste préféré. Tae Kyun. Cela ne faisait certes que trois jours qu’ils ne s’étaient pas vu, mais il n’avait pas cette impression. A chaque fois qu’ils ne se voyaient pas plusieurs jours, une espèce de vide, d’énorme manque se créait en lui. Il avait beau croire que ce n’était qu’une profonde amitié qu’il ressentait, Ki Seok tentait depuis quelque temps de lui prouver que c’était bien plus. Il avait beau contredire son ex petit-ami, lui disant que ce qu’il éprouvait vis-à-vis du brun n’était pas la même chose que pendant leur couple, cette histoire ne cessait de lui trotter dans la tête. Et il fallait bien avouer qu’il se posait beaucoup de questions à leur sujet… Mais il ne pouvait se permettre d’éprouver un quelconque sentiment ressemblant à de l’amour pour le guitariste. Car celui-ci était déjà en couple. Même s’il ne semblait pas vraiment heureux, et que Jeremy avait une désagréable impression concernant Chul Im. Leur couple semblait bien trop… superficiel. Comme s’ils se forçaient à paraître heureux ensemble. Mais il y avait une chose qui lui donnait vraiment la sensation que ça n’allait pas. Le comportement du brun. Auparavant, il ne se passait pas un jour sans qu’ils ne se voient. Maintenant, il semblait distant envers le blondinet, et évitait soigneusement ses câlins –ce qui, n’allons pas le cacher, faisant réellement mal au cœur de notre coréen-. Il le sentait, et rares étaient les fois où il se trompait sur ce genre de choses.

    C’est donc avec un grand sourire aux lèvres qu’il quitta la maison, ayant enfin daigner s’habiller (tenue), de façon mignonne pour plaire à son petit guitariste. Chantonnant un air joyeux sur le chemin, Jeremy ne l’avait pas appelé, voulant lui faire la surprise. De toute façon, il s’avait qu’à cette heure là, Chul Im n’était pas chez eux, et qu’il aurait donc son ami pour lui tout seul ♥ Et après quelques minutes de marche, il arriva enfin devant la demeure. Posant son index sur ses lèvres rosées, il hésita un instant pour sonner. Mais il opta pour toquer à la porte. Attendant de petites minutes, il haussa un sourcil en constatant que personne ne répondait. Il enclencha la poignée, et entra discrètement. Surprit qu’il ne soit pas dans le salon, notre coréen avant un peu plus, et entendit enfin du bruit. De l’eau. Tae Kyun prenait sa douche ! Un sourire quelque peu pervers se dessina sur son visage d’ange, et il alla à pas de loup vers la salle de bain. Une fois devant la porte entrouverte, son cœur commença à s’emballer étrangement. Hm ? Une douce chaleur prit possession de ses joues. Posant ses mains sur celles-ci, il secoua la tête vivement, et parla tout bas, à lui-même :

    « Yah, Jeremy ! Arrêtes ça ! Arrêtes ça ! N’imagine pas ce genre de choses ! Pervers !! »

    S
    e mordant la lèvre inférieure, il entendit l’eau se couper. Il sursauta alors un peu, sans bruit, et déglutit. Se massant les joues, longuement, il prit soupira longuement. Bon, il était venu pour lui faire une surprise, alors il ne pouvait plus reculer ! Sinon, il allait réellement passer pour un pervers… Alors, un sourire tout innocent au visage, il entra dans la salle de bain. Alors qu’il ouvrit la bouche pour prononcer le nom de son chouchou, il se figea, aucun son ne sortit de sa bouche. Seul un désagréable frisson remonta son échine. Des marques. Le corps de Tae Kyun était recouvert de blessures en tout genre : bleus, cicatrices, et d’autres encore. Des larmes montèrent de suite aux yeux du blondinet, qui se mordait fortement la lèvre inférieure. Son cœur rata un battement, et se serra dans sa poitrine. Non. Il devait rêver. Cela ne pouvait pas être possible. Alors qu’il était paralysé, telle une statue, de fines larmes coulèrent le long de ses joues…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Woo Tae Kyun;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt. ? ; ?? | PV WOO Tae Kyun   Mer 16 Mar - 18:04

Un peu de répit. C'était tout ce que je demandais. Seulement du répit. Je pensais pouvoir en avoir un petit peu aujourd'hui. Chul Im m'avait dit qu'il serait absent pendant une semaine. Alors avant son départ, il m'avait arraché trois jours de ma vie. Trois jours à me frapper et à me faire certaines choses auxquelles je n'aurais jamais dû être habitué. Trois jours entiers où j'avais été son jouet. Je n'avais même plus l'impression d'être un être humain, j'avais plutôt l'impression d'être devenu un pauvre animal battu, un animal blessé dont le maître ne cesse de profiter de la faiblesse. Plus le temps passait, plus je me faisais distant avec mes amis. Il s'amusait de plus en plus souvent avec moi et j'évitais maintenant le moindre contact physique avec autrui. Pour autant, ce n'était pas à cause du fait que j'étais abusé, mais surtout parce qu'à chaque fois qu'on me touchait, les blessures que je tentais désespérément de cacher me faisaient mal. Le fait que je doive éviter soigneusement les câlins de Jeremy était sans nul doute le plus douloureux dans tout ça. Et pourtant d'un certain côté, j'étais terriblement contradictoire. Ses câlins me rendaient heureux, car il me laissait avoir ma place près de lui, mais en même temps, je souffrais de ces sentiments amicaux qu'il ressentait pour moi alors que mon cœur lui appartenait. Tout aurait été tellement plus simple si Chul Im n'avait pas été là...Non seulement il pourrissait ma vie mais en plus il m'arrachait l'homme que j'aimais. Il le haïssait, je le savais bien, et il ne me laissait jamais le voir seul. J'y arrivais parfois en me cachant, en lui mentant, mais il apprenait je-ne-sais-comment que je lui avais menti et il devenait encore plus enragé qu'à son habitude.

Il était parti pendant la nuit en me laissant en piteux état dans son lit. En me réveillant ce matin-là, je me demandai si je n'étais pas en plein rêve. Je ramenai le drap blanc contre mon torse, passant ma main dans mes cheveux tandis que la lumière me réveillait doucement. Je baillai, puis m'étirai avant de gémir légèrement en sentant la douleur inonder mon dos. Je passai ma main sur mon visage, soufflant légèrement. Je ne voulais pas prendre une douche ici. Trop de mauvais souvenirs. Je frissonnai violemment et posai mon regard sur mon corps. J'avais des bleus sur les jambes et sur les bras, ainsi que sur le torse, mais le pire était mes hanches, mes épaules et mon dos. Du moins, pour ce que je pouvais voir des épaules et de ce que j'imaginais de mon dos en repensant à la nuit qui venait de passer. Je posai ma main gauche sur mon épaule gauche, sentant sous mes doigts les griffures d'hier soir. Je grimaçai sous la douleur et regardai mes doigts rougis de sang. Je les amenai à mon visage et y passai plusieurs fois ma langue tel un chat pour enlever le liquide. Puis, un soupir s'échappa d'entre mes lèvres. Je m'échappai d'entre les draps blancs et trainai mon corps nu jusqu'à la salle de bain attenante à sa chambre. Mon regard se posa sur mon reflet dans le miroir. C'était exactement comme je le pensais, mon dos était couvert de blessures. La griffure sur mon épaule ravageait toute mon omoplate et saignait encore. J'avais aussi des griffures au niveau de mes hanches. Je me mordis la lèvre. Une chance, il ne s'était pas attaqué à mon visage dernièrement, et je n'avais plus besoin que d'une fine couche de maquillage pour cacher ma pommette encore un peu entaillée ainsi que mon œil au beurre noir. Le cocard était presque parti. Je fouillai un peu autour de moi pour trouver des bandages épais dont je m'entourai le torse, histoire que mes vêtements ne soient pas tâchés de sang, puis je repartis dans la chambre pour renfiler mes vêtements de la veille. J'attrapai mon sac et descendis l'escalier. Ses parents n'étaient jamais là, je ne les avais vu qu'une fois ou deux dans tous ces mois. J'attrapai mon manteau et quittai la maison en fermant à clef derrière moi.

J'avais mal quand je marchais, mais je faisais comme si je ne sentais rien. Je n'avais pas tellement le choix, il fallait que je fasse avec. On m'aurait pris pour un délinquant si on m'avait vu boiter dans la rue, jeune et blessé. Les préjugés avaient la vie dure. Je levai la tête pour regarder l'heure. J'avais énormément dormi... ou cauchemardé plutôt. Vu l'heure, mes parents devaient être à leur travail et mon frère... Aussi. Toujours dans ses livres celui-là. Enfin bref. Au moins, je pourrais être un peu tranquille et personne ne ferait de commentaire sur mon visage amoché. Je montai aussi rapidement l'escalier que je le pouvais, puis m'engouffrai dans mon appartement sans même prendre la peine de fermer la porte à clé. Je déposai mon manteau dans l'entrée, enlevait mes chaussures et jetai mon sac sur le canapé avant de foncer dans la salle de bain. J'avais besoin d'une douche, j'avais besoin de sentir de l'eau sur mon corps, comme pour nettoyer ce qu'il m'avait fait même si ça ne partirait jamais. Je déposai mes habits dans la corbeille de linge sale et jetai mon bandage à la poubelle, bien caché pour ne pas qu'on tombe dessus par inadvertance. Et enfin, je me glissai sous l'eau de la douche. Ce n'était qu'une simple baignoire avec un rideau de douche, nous n'avions pas les moyens de nous permettre plus luxueux. L'eau chaude sur ma peau me tira un gémissement de douleur, mais bientôt cela me fit le plus grand bien. Je me sentais enfin dans mon cocon, chez moi, protégé. Être seul me faisait du bien. Une fois ma douche terminée, je coupai l'eau et ouvris le rideau, avant d'essorer un peu mes cheveux. Je me retournai et me figeai.

Jeremy.

Il pleurait. Il avait vu les marques sur ma peau, dans mon dos. Les griffures. Mon visage était fixé sur lui, mes cheveux collaient à ma peau et des gouttelettes d'eau dévalaient mon corps. Je restai figé, incapable du moindre mouvement, avant qu'enfin, je prenne conscience que j'étais totalement nu devant lui. J'attrapai rapidement ma serviette et la mis contre moi, cachant mon corps, sans glisser ce qui était ma foi assez miraculeux. Je sortis de la baignoire et poussai mon meilleur ami hors de la salle de bain, fermant la porte derrière lui. Je me sentais trembler comme une feuille. Bon sang, que faisait-il là ? Je ne l'avais même pas entendu rentrer. Il n'aurait jamais dû... Jamais dû venir, jamais dû voir mon corps dans cet état... Ni même me voir nu tout court. Je sentais les larmes me picoter les yeux, mais je me refusais à pleurer. Je m'enroulai dans la serviette et me laissai glisser contre la porte que j'avais verrouillée. Je l'entendais me parler à travers la porte, je l'entendais frapper contre le bois, mais je ne voulais pas ouvrir. Je ne pus retenir mes larmes plus longtemps et me mis à sangloter, un peu trop bruyamment à mon avis, mais je n'arrivais pas à me calmer. Je restai un peu à pleurer, puis je me relevai et me séchai, usant de mon sèche-cheveux pour sécher mes cheveux avant de bander mon torse et mon épaule et de m'habiller, enfilant un boxer, un jean foncé, un t-shirt blanc et une veste grise que je zippais en partie. (Tenue) Je me fichais de le faire attendre, il n'aurait de toute manière jamais dû être là. Je séchais définitivement mes larmes et regardai mon visage. J'avais toujours cette blessure sur ma pommette et mon cocard était là. Je ne pouvais pas le cacher, ça ne servait à rien, il avait vu mon visage. Je déverrouillai la porte et l'ouvrit, sortant pour me retrouver face à lui. Je sentais mon cœur bondir dans ma poitrine, il criait mon amour pour le blond en face de moi. Mais ça ne servait à rien. Il ne voyait rien. Non, il n'aurait pas dû être là, mais en même temps, j'étais quand même heureux de le voir. Je lui offris un timide sourire, qui retomba aussitôt.

« Je ne pensais pas te voir aujourd'hui... Qu'est-ce que tu viens faire ici ? »

Ma voix était peut-être un peu trop cassante, et je m'excusai du regard. J'avais encore les yeux rouges d'avoir pleuré. Je me dirigeai tranquillement vers la cuisine pour ouvrir le frigo et me servir un verre de lait, un grand verre de lait. Ma boisson préférée. Sans me retourner, je m'adressai à Jeremy.

« Tu veux boire quelque chose ? Ou manger ? »

Mon ventre grogna légèrement, mais je l'ignorais. J'avais faim, mais aucune véritable envie de manger. J'avais l'estomac noué d'être face à mon meilleur ami aujourd'hui. Pas parce que je n'avais pas envie de le voir. Mais parce que trop de choses avaient été laissées à portée de son regard. Et j'avais vraiment peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Apt. ? ; ?? | PV WOO Tae Kyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 서울 SEOUL ; the city of love ~ :: Psst ! C'est ici que j'habite ! :: ;quartier pauvre-
Sauter vers: