AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apt 25 ; rue Gyeonseng ft Jaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Gwak Jaden;
............................................

I'M A REBEL; I HATE LOVE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt 25 ; rue Gyeonseng ft Jaden   Jeu 3 Mar - 19:03

Il soupira, légèrement agacé. Il n’avait pas réellement compris ce qu’il voulait dire, et ça il le savait parfaitement. Ce qu’il voulait dire par « en public, n’espère rien » c’était surtout de lui faire comprendre qu’il ne pourrait pas toujours être là, que bien sûr il avait des amis. De toute les façons, il pensait qu’être trop avec celle/celui – dans son cas – qu’on aime ce n’était véritablement pas bon pour une vie de couple. Déjà qu’il était maladroit, si il enchaînait les maladresses sur les autres, je suis sûre qu’il finirait par agacer, énerver ou au pire dégouter le petit rouquin. Il avait déjà un peu de mal à s’assumer lui-même, alors assumer pour deux… Vous imaginez un peut le problème, j’espère. Il attrapa doucement sa main, jouant encore une fois de plus avec ses doigts. Il la serrait doucement, puis la lâchait, recommençait, puis s’arrêtait de nouveau. Son regard était à la fois concentré sur son geste et légèrement pétillant comme un enfant à qui on aurait offert une sucrerie. Les lèvres légèrement entrouvertes mais aussi souriantes. Ouais, pour une fois, on pouvait le confirmer : Mr. Gwak était heureux. « Ce que je veux dire… C’est qu’être… Un petit-ami parfait, c’est tellement pas possible. Je sais pas m’y prendre… Mais… J’pourrais te tenir la main sans problème, te prendre dans mes bras et t’embrasser, hein. Le regard des autres… J’y ai jamais réellement fait face, ou… Pas dans ce sens là. » dit-il pour l’apaiser un peu. C’est vrai qu’il connaissait bien la mentalité des gens, et que deux hommes qui s’aiment ça peut choquer pour d’autres. Il pensait même l’emmener en Amérique, bien que soit loin, il pensait que les mentalité des gens était un peu plus ouverte. Voyez en Corée du Sud, c’est pas tellement… Il voyait positif, il ne pensait pas à son père pour le moment, ça gâcherait réellement tout ce qu’ils venaient à peine de mettre en place et surtout, il ne voulait pas déjà lui ruiner ses espoirs. Il savait aussi que ce serait difficile, très difficile par moment. Il tourna lentement la tête lorsque le téléphone sonna. Il dût lui lâcher à regrets et voyant le sourire s’installer sur les lèvres de son petit-ami, il se refroidit un peu, lâchant un vague « …C’est qui… ? » avant que celui-ci ne lui réponde. Jaesik ? Il avait bien entendu le nom de ce sale malformé ? Oui, il l’aimait bien, mais il tournait trop souvent autour de son petit vert, et ça le rendait fou. Il savait d’ailleurs que cette infâme être aux nombreuses déficiences physiques (j’me suis faite rire toute seule pour le coup) s’amusait carrément avec ça. Sa seconde phrase manqua de l’étouffer alors qu’il était plongé dans ses pensées. Il fronça les sourcils, se redressa et attrapa le portable, il appela donc directement le rouge règle – oh, que je suis méchante… Il hurla au téléphone. « COMMENT CA TU L’INVITE A DORMIR CHEZ TOI. ESPECE DE NOONA SOUMISE ET MALFORMEE. J’VAIS TE BRISER LES OS UN PAR UN. ENFLURE DE TRAITRESSE DE MES DEUX ! » (note : pour l’emmerder, Jaden appelait Jaesik par ‘femme soumise’ ou ‘noona’) hurlait-il donc. Il lui raccrocha au nez avant même que l’infâme ait le temps de répondre quoi que ce soit à cela. D’ailleurs, il regarda rapidement les numéro et le répertoire, sans aucune gêne. Il n’y avait à peine qu’une demie dizaine de numéros, ça le rassurait. Il ferma les yeux pour se reprendre, rendant le portable au plus jeune, sûrement interloqué. Il se gratta donc l’arrière de la tête comme si de rien était et bailla encore une fois. C’était quand même mieux qu’il fouille son portable devant lui que dans son dos, hein ? Il attrapa ses vêtement et commença à se rhabiller, il se tourna finalement vers lui, encore torse nu, la moitié du jean enfilé. « …Bah, c’est ouais, j’dors là tout les jours si ça peut t’empêcher d’aller dormir chez noona… » soupira-t-il mine de rien, il était déjà jaloux. Il ne s’en rendait pas compte parce qu’il s’agissait de Jaesik, mais si ce serait quelqu’un d’autre, il aurait sans doute déjà capté – il fout que de la merde Jaesik là, c’est quoi son problème à ce mec ? – et croyez moi que, c’est positif, si il ne s’agissait pas du lover, il serait sorti pour aller lui péter sa tronche de quiche. Il attrapa le plus jeune contre lui et déposa un baiser tendre sur son front. « …Tu fais ce que tu veux, tant que ça ne se sait pas jusqu’à l’autre bout du monde ~ On a une vie privée quoi. » dit-il sur un ton plutôt ironique. Il poursuivit rapidement. « Uhn mais en fait tu veux en parler à qui ? ». Il était pas vraiment rassuré, cet imbécile heureux. Doucement il posa ses mains sur ses hanches et se pencha un peu pour l’embrasser plus passionnément. Il se redressa ensuite pour poser sa main sur sa tête l’attirant contre son torse pour lui faire écouter les battements de son cœur, il le serrait inconsciemment un peu plus fort, soupirant dans ses cheveux, la seconde main dans le creux de son dos. Il aimait simplement le sentir contre lui, sentir sa présence, sa peau contre la sienne. Il frissonnait un peu, il le sentait avoir froid, doucement, il laissa glisser son débardeur sur les épaules du plus jeune, ça ne le dérangeait pas de le lui donner, même si il était un peu grand, que le col descendait un peu trop à son gout mais qu’il lui faisait une sorte de robe – ironique, heh. « …N’attrape pas froid… Je sais que t’es fragile… » souffla-t-il en frottant ses mains sur ses épaules, activement.

.................................................

YOU ARE MY OBSESSION; MY LOVE.
Tu sais qu’j'suis possessif et pour cela ne m'en veux pas. Mais t'imaginer dans les bras d'un autre c'est plus fort que moi, j'me tourne des films et au final, t'en deviens la victime. Tu me rends complètement fou. J'ai beau souffrir mais mon cœur revient vers toi. Et je me hais, au fond, de t'aimer comme ça. J'ai beau pleurer je finis encore, encore & toujours dans tes bras. Tu me hantes, t'es une drogue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Park Jae Won;
............................................

WORKIN' HARD ; BETTER LIFE




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: Apt 25 ; rue Gyeonseng ft Jaden   Dim 6 Mar - 20:27

Il pourrait rester dans cette chambre toute sa vie tant qu’il était là. Il ne se lassait pas de l’observer, de détailler son corps du regard, de laisser ses doigts courir sur sa peau. Profiter de sa présence était sûrement ce qui l’importait le plus. Jaewon ne voulait pas non plus le brusquer ou lui donner envie de fuir, alors il était prêt à accepter de nombreuses choses et à faire des efforts de son côté parce qu’il était loin d’être parfait. Il se sentait toujours attendri en le voyant jouer avec ses doigts. Cette impression de retrouver ce petit gamin auquel il s’était attaché de longues années plutôt comme si rien ni personne ne pouvait les séparer. Il baissa la tête pour cacher ce petit sourire qui s’affichait sur ses lèvres.

« C’est vrai. T’auras pas honte de me tenir la main ou bien de me prendre dans tes bras devant les autres ? Je veux pas te forcer. »

Le petit rouquin savait que si on le voyait dans les bras d’un homme, on ne ferait que l’embêter encore plus à l’école, mais il était prêt à subir leurs moqueries et les coups. Il n’était plus à ça prêt maintenant. Un jour il finirait bien par être tranquille. En revanche, il n’imaginait pas que recevoir un sms mettrait Jaden dans cet état. Il ne comprenait pas pourquoi ce changement d’attitude si soudainement. Après tout, lui aussi était ami avec Jaesik. Il n’eut même pas le temps de réagir que son téléphone se retrouva dans les mains de son petit ami. Les yeux ronds comme des billes, la bouche ouverte, il avait même sursauté en l’entendant hausser le ton. Il n’avait pas à lui parler comme ça, bien qu’il l’ait toujours fait en y pensant. Jae resta sans bouger comme un idiot, attrapant son portable pour le reposer sur la table de chevet, incapable de dire quoi que ce soit. Il secoua la tête et se mit une petite gifle pour reprendre ses esprits. Ca ne le dérangeait pas qu’il fouille dans son téléphone puisqu’il n’avait rien à cacher et surtout il y avait très peu de numéros. On ne pouvait pas dire que Jaewon était entouré d’une foule d’amis.

Toujours muet il finit par se racler la gorge et le regarda se rhabiller craignant qu’il s’en aille à cause de ce simple message. Le lycéen se redressa, pour s’assoir correctement sur son lit. Un peu mal à l’aise, il se mordilla la lèvre et leva finalement le regard vers le brun.

« Si tu veux pas que j’aille chez lui, tu peux juste me le dire tu sais. C’est juste que j’avais l’habitude de passer du temps chez lui. J’irai pas si tu me dis que t’as pas envie. Et si tu veux fouiller dans mon téléphone tu peux aussi me demander, c’est la moindre des choses. Mais ça me dérangerait pas que tu sois là toutes les nuits. Au moins, tu seras pas ailleurs. »

Jae haussa les épaules et sourit en sentant ses lèvres contre son front, passant instinctivement ses bras autour de sa taille pour le garder contre lui quelques secondes. Il releva la tête pour le regarder et prit une petite moue boudeuse.

« Je vais pas le crier sur tout les toits. Je voulais juste en parler à… à Min Ah, parce qu’elle m’a souvent consolé et je voulais qu’elle sache que maintenant tout va bien. Je peux pas ? »


Elle était la grande sœur qu’il n’avait jamais eut et Jae n’était pas doué pour mentir. Il resserra doucement son étreinte durant le baiser, frissonnant une nouvelle fois. Sa drogue à lui, c’était Jaden. Les paupières closes, les battements de son cœur le rassuraient et il pourrait passer des heures entières à les écouter. Perdu dans ses pensées, il sursauta légèrement en sentant le débardeur glisser le long de son corps fin. Il adorait porter ses vêtements. Ils étaient beaucoup trop grands, mais surtout, ils étaient imprégnés de son odeur. Il sourit encore une fois comme un idiot, appréciant réellement cette façon qu’il avait de prendre soin de lui.
Le petit roux se leva, le vêtement glissant pour lui recouvrir le haut des cuisses. On l’avait souvent traité de fille ou même confondu par inadvertance. Ce n’était jamais agréable, mais il avait fini par s’y habituer.
Les bras autour du cou du plus grand, il déposa un baiser sur sa joue, puis un autre, et encore un avant de dévier sur ses lèvres. Des baisers chastes, mais tendres. Il finit par le lâcher avec difficulté pour remonter son jean correctement et le fermer avant de glisser ses mains dans ses poches arrière. Il avait le droit de le toucher comme il voulait à présent, alors autant en profiter.
Son sourire s’agrandit et Jaewon lui vola un baiser avant d’enfouir sa tête au creux de son cou, donnant un petit coup de langue sur sa peau. Il se sentait tellement bien et en sécurité dans ses bras.

« On fait quoi aujourd’hui ? Enfin, si tu veux passer la journée avec moi. Mais comme j’ai pas très envie de te lâcher, je ne pense pas que tu ais vraiment le choix. »

Sur son petit nuage, il se décolla de son corps et sautilla jusqu’à son armoire et sortit deux jeans. L’un simple et l’autre troué au niveau des cuisses. Il les déplia et les montra au brun.

« Tu préfère lequel ? »

Le lycéen voulait vraiment lui plaire et pour ça, il estimait que si Jaden choisissait, il aimerait forcément. Il avait toujours essayé de se faire le plus beau possible à chaque fois qu’il le voyait, mais il se doutait qu’il ait remarqué quoi que ce soit.
Avec son air timide et innocent, les vêtements qu’il portait parfois contrastaient complètement avec son caractère.

« Jaden. Evite de te retrouver dans le même état qu’hier si je suis pas dans le coin. »

Oui, il avait peur. Peur qu’il lui arrive quelque chose, qu’il se batte ou même peur qu’il se retrouve dans un lit avec quelqu’un d’autre, bien trop défoncé pour s’en rendre compte. La tête baissée, il ne voulait pas lui imposer des choses, ou même que sa jalousie prenne trop de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Apt 25 ; rue Gyeonseng ft Jaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 서울 SEOUL ; the city of love ~ :: Psst ! C'est ici que j'habite ! :: ;quartier pop.-
Sauter vers: