AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

annyeong cheonûn
Go Jun Shik;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Sam 5 Fév - 19:55


love is pain, love is over


Quelle journée merdique. A peine venait-elle de commencer que les choses allaient de travers. Et tout cela à cause de quoi ? Une seule et stupide petite chose qui pourtant peut vous mettre dans des situations vraiment pas sympathique. Haha, de quoi est-ce que je parle ? Tout simplement de ce stupide réveil qui a choisi une journée de travail pour ne pas marcher. Ouais, et c'est presque une heure en retard que le jeune coréen – j'ai nommé Jun Shik – s'est réveillé, se préparant au pas de course en constatant l'heure tardive. Je vous laisse imaginer la suite : il arrive avec une heure de retard au travail à cause des embouteillages matinaux et s'ensuit le sermon du supérieur. Et comme notre cher employé n'est pas du genre à se laisser parler sur ce ton, qu'il soit en tord ou non, cela a fini en dispute. Heureusement pour lui, il ne s'agit pas là du patron du bar et les choses se sont tassées grâce aux autres employés qui sont venus calmer le jeu. Mais ce ne serait pas de trop que de préciser que la tension a bel et bien persisté durant toute la matinée. Elle en était même palpable et l'ambiance dans le bar n'en fut que des plus affectée.

C'est à quatorze heures trente que le brun pu enfin prendre sa pause déjeuner. S'armant de la veste qu'il avait enfilé à la va vite ce matin, il sortit à l'arrière du bar, sortant son paquet de cigarette de sa poche avant de s'en allumer une. Ouais, il ne devrait pas fumer et le fait que sa mère soit malade devrait même l'en dissuader totalement. Mais ce n'est pas comme s'il s'enfilait un paquet par jour. Au contraire, c'est plutôt rare en fait. En réalité, la cigarette lui permet de « décompresser » un peu lorsqu'il est énervé et vu la matinée qu'il venait de passer... on le comprend. Enfin, le regard dans le vide, il jeta le mégot au sol et l'écrasa rapidement avant de rentrer à nouveau dans le bar afin de prendre ses affaires et sortir en ville manger un petit quelque chose. Il avait un moment devant lui sans vraiment avoir faim alors, il décida de s'acheter un sandwich dans une boulangerie du coin et déjeuna tout en marchant dans les rues de Séoul, sa main libre dans une poche de son jean.

Sans réellement suivre un itinéraire bien précis, il marchait, regardant un peu autour de lui sans vraiment savoir ce qu'il regardait. Perdu dans ses pensées ? Ouais, on peut dire ça. C'est lorsqu'il se rendit compte que ses jambes l'avaient directement conduit sur le lieu de travail de son ex qu'il s'arrêta net. A seulement quelques pas de l'endroit où la demoiselle confectionnait ses tenues, Jun Shik se sentit totalement perdu. Il était venu là avec un naturel et un automatisme presque effrayant. Cela faisait pourtant deux ans qu'elle l'avait violemment quitté et rares sont les occasions où il l'avait aperçue. Depuis, il avait tellement changé... Les choses étaient devenues encore plus compliquées qu'à l'époque où ils sortaient ensemble. Des regrets, des interrogations... beaucoup de choses lui trottaient dans la tête. Rien n'était bien clair dans son esprit et il était conscient que désormais, il était trop tard pour vouloir faire marche arrière. Il l'a faite souffrir, il a fait le con et aujourd'hui quoi ? Aujourd'hui il se demande s'il ne l'aime pas finalement. Si elle le savait, elle ne le prendrait sûrement pas bien. Pas bien du tout même.

Les secondes défilaient lentement, si lentement que le coréen eut le temps de penser mille choses avant qu'une personne ne sorte de l'atelier de la coréenne. Jun Shik ne bougea pas d'un pouce. Même lorsqu'il réalisa que la personne en question... eh bien, c'était Min Ah. Les battements de son cœur s'accélérèrent un peu et, sans trop savoir comment ni pourquoi, il jeta son sandwich dans la poubelle la plus proche avant de s'avancer vers son ex. Allait-il l'aborder ? En réalité, c'est bien ce qu'il comptait faire. Même si ses jambes semblaient se diriger toutes seules, il était parfaitement conscient de ce qu'il faisait. Un peu comme une... pulsion ? Oui, ça doit être ça. En attendant, cette pulsion risquait de lui coûter cher. Les mains dans les poches, il se posta à un mètre environ, derrière la coréenne.

« ... Ça faisait longtemps, Min Ah. » adressa-t-il alors à la jeune femme, un si léger sourire aux lèvres qu'il en était à peine perceptible.

Maintenant qu'il avait parlé, c'était impossible de faire marche arrière. Il devrait donc assumer, quoi qu'il arrive. A vrai dire, il ne savait aucunement ce qu'il allait bien pouvoir dire ni même comment la coréenne allait réagir. Peut-être qu'elle l'ignorerait tout simplement, ou alors lui hurlerait-elle dessus ? Peut-être même qu'elle lui répondrait normalement bien que sèchement, ayant totalement oublié les événements passés. Haha, la dernière option semble presque invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Jung Min Ah;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Dim 6 Fév - 16:26

La jeune femme n’avait pas dormi de la nuit. Cela lui était totalement impossible, ce qui allait se passer le lendemain était vraiment quelque chose d’important pour elle, et elle devait à tout prix finir ce qu’elle devait faire. Oh bien sûr elle avait fini toutes ses créations qu’elle allait montrer aux supérieurs, mais il fallait qu’elle se prépare elle-même, qu’elle prépare ce qu’elle devait dire, comment elle devait le dire, comment elle allait devoir présenter ses créations… tout ça en faisant attention à ce que ça accroche ses spectateurs, que ça leur plaise. C’était un moment que Min Ah attendait depuis énormément de temps : la possibilité de se faire reconnaitre un peu plus en dehors de son propre magasin. Il était vrai qu’avoir son propre immeuble avec au bas un magasin et dans les étages supérieurs tous les ateliers était déjà quelque chose d’extraordinaire pour une jeune femme de son âge, mais là, elle avait la possibilité de pouvoir se faire connaitre sur internet, parrainée par des personnes célèbres pour leur bon goût de la mode. Et ça, ce n’était pas du tout l’occasion à manquer, surtout pas pour la demoiselle.

C’est pour cela en effet qu’elle avait préparé sa présentation durant une bonne partie de la nuit, avant d’être allée sur son lieu de travail pour mettre en place les mannequins, pour que ce soit déjà quelque chose de fait. Elle était juste retournée à son appartement pour pouvoir se préparer. Elle allait porter ses propres créations, celles qu’elle avait faite elle-même sans les avoir mis en vente en boutique – ils étaient un peu trop hors du commun par rapport à ce qu’elle avait mis en vente ce mois-ci. Bien sûr, cela se devait de faire en même temps chic – elle n’allait pas être prise au sérieux si elle se présentait avec des habits trop dégantés. Ce qu’elle avait choisi ? Un justaucorps totalement en cuir noir, qui étaient ouvert au niveau du ventre jusqu’au bas de la poitrine – légèrement provocant avec les lianes de cuir qui se reliaient au centre du ventre, là où se trouvaient une simple bande lassée. C’était encore plus provocateur lorsqu’elle y ajouta de longues bottes compensées à talon d’une dizaine de centimètre. Son haut ? Aucun, si ce n’est une longue veste noire lorsqu’elle sortait. Min Ah avait de la chance d’avoir un appartement proche de son lien de travail et d’être parti assez tôt pour éviter pas mal de regard, même si elle s’en contre-fichait totalement.

C’était ainsi qu’elle était arrivé dans la salle de réunion, là où elle fit sa présentation pendant pratiquement toute la matinée. Elle fit également la visite guidée de son atelier et de son magasin à ces hauts-placés, qui eux étaient depuis le début émerveillés par le talent de la demoiselle pour son âge, et le fait qu’elle soit polyvalente – elle peut créer pour les hommes comme pour les femmes, du plus dégantés au plus classe, avec tous les tissus. Min Ah avait le sourire du début à la fin, un sourire qui s’agrandissait de plus en plus lorsque les commentaires fusaient, ou même lorsqu’ils critiquaient certaines choses – mais elle prit ça comme un moyen de s’améliorer encore plus, ce qui plut aux supérieurs. Lorsque ces derniers furent parti, la jeune femme pris sa veste et alla prendre l’air devant l’immeuble, histoire de se dire que tout ça était vraiment réel. Elle n’avait même pas faim et n’était même pas fatigué, mais l’air frais lui fit un bien fou, comme si cela la reboostait.

« ... Ça faisait longtemps, Min Ah. » Cette voix, la demoiselle la connaissait que trop bien. Elle venait de derrière elle, pas si loin que ça. Elle n’avait même pas entendu le jeune homme s’approcher, c’était étrange. L’appelée resta face au vide un petit instant, se demandant ce qu’elle devrait bien faire. Elle avait deux solutions qui lui venaient : rentrer comme si de rien n’était, lui foutant un vent monumental, ou bien lui répondre en tachant de ne pas s’énerver rapidement. La première était la meilleure à son goût, mais elle n’était vraiment pas du genre à ignorer quelqu’un même si c’était un salaud des plus profonds.

« Qu’est-ce que tu me veux ? » avait-elle dit toujours dos à lui. Mais elle se retourna tout de même. Et la première chose qu’elle remarqua était sa veste. Veste qu’elle avait elle-même dessiné. Veste qu’elle avait mise en vente il y a assez longtemps de cela. Veste qu’il avait, apparemment, acheté et qu’il portait. Il portait une de ses créations – et forcément il devait savoir qu’elle venait de la demoiselle puisqu’il n’y avait que dans sa boutique qu’on pouvait les trouver. Elle mit un peu de temps avant de finalement le regarder. Un sourire, il avait un sourire aux lèvres. Oh non, il n’était pas voyant – mais Min Ah n’a pas perdu sa capacité à remarquer les sourires chez le jeune homme. Pourquoi est-ce qu’il souriait ? C’était amusant de la voir là ? – D’ailleurs, qu’est-ce qu’il foutait là ? – Ou était-ce parce que la veste de la jeune femme n’était pas fermée et qu’on pouvait ainsi voir correctement ses formes dans son justaucorps ? « Pourquoi est-ce que tu es là ? » demanda-t-elle dans un sourire haineux – bien qu’il soit pas réellement prononcé, on le remarquait facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Go Jun Shik;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Ven 11 Fév - 22:53

Bizarrement, il était plutôt calme à l'idée d'aborder son ex petite amie. Pourtant, elle était probablement la personne à laquelle il avait montrer son pire côté et... celle qu'il a fait le plus souffrir. Seulement, il était un peu comme dans un état second, ces pas en direction de la coréenne, il les faisait sans vraiment se contrôler. Aussi naturellement et automatiquement qu'il était venu sur son lieu de travail. Certes, les battements de son cœur s'étaient quelque peu accélérés, signe qu'il n'était pas non plus totalement zen face à cette situation mais, il souriait et parlait distinctement, avec facilité. De toutes façons, autant qu'il assure maintenant qu'il ne pouvait plus reculer. Ce n'était pas son genre de partir en courant comme un lâche et puis, en y réfléchissant il avait besoin d'une réponse. Oui une réponse. Les doutes qu'il avait ces derniers mois concernant Min Ah étaient tout simplement affreux à supporter. Se poser des questions tous les jours, penser à la personne concernée et se remémorer sans cesse les bons souvenirs, c'en est trop pour lui. Jun Shik est une personne qui n'aime pas se prendre la tête.

Alors oui, reparler avec la demoiselle éclairerait peut-être son esprit ? Avec un peu de chance, cela lui fournirait les réponses qu'il cherche et il serait enfin fixé sur sa situation. Amoureux ou non ? Telle est la question. Si oui, ce serait bien la première fois. Et cette première fois... il ne l'aurait pas avec une personne qui serait la plus simple à avoir. Min Ah devait tout simplement le détester et rien qu'à l'idée qu'il lui déclare un jour sa flamme, il voyait la scène où il se prendrait la baffe de sa vie. Enfin, nous n'en sommes pas à penser à cela ! Pour le moment, il vient à peine de l'aborder depuis déjà deux ans qu'ils ne s'étaient plus adresser la parole. La coréenne mis un certain temps à se retourner mais elle fit face à son ex tout de même. A vrai dire, le brun n'était pas étonné du ton sur lequel elle parlait. Elle était sèche et ne manifestait en rien l'envie de lui parler plus longtemps. Pourtant, ce sourire haineux que Jun Shik pouvait très bien reconnaître sur son visage lui donnait encore plus envie de continuer la conversation. Masochiste le coréen ? Pas vraiment. Mais il ne connaissait que trop bien la jeune femme. Il n'avait peut-être pas été le plus impliqué des deux dans leur relation mais il n'empêche qu'elle avait été sa plus 'sérieuse' de toutes. Au fond, si elle ne s'était aperçu de rien, il aurait très bien pu arrêter de la tromper et réellement se marier avec elle...

Les mains dans les poches, il prit une inspiration, les lèvres retroussées tout en regardant les bâtiments alentours. Haha ouais, il aimait bien faire comme si c'était normal qu'il lui adresse la parole après ce qu'il avait fait. C'est un peu sadique dans un sens mais, il ne souhaitait pas se rabaisser en excuses larmoyantes ou se conduire en véritable salop qu'il avait été auparavant. En réalité, peut-être espérait-il lui montrer la facette positive de son nouveau lui ?

« Comme je viens de le dire, ça fait longtemps qu'on ne s'est pas parlé. Enfin... je t'ai croisé une ou deux fois mais sans plus, c'était en coup de vent alors que j'allais au boulot ou à l'hôp... Au boulot. » répondit-il d'un ton presque léger.

Ouais, il s'était interrompu lorsqu'il allait parler de l'hôpital. La jeune femme n'avait aucunement besoin de savoir que les choses n'allaient pas très bien pour lui depuis leur rupture. La maladie de sa mère ne s'arrangeait pas et les séjours à l'hôpital étaient devenu le quotidien du coréen. Peu importe, il refusait qu'on le plaigne ou même pire, il refusait que Min Ah pense qu'il souhaite l'apitoyer avec son malheur... Non vraiment, ce détail n'était pas le bienvenue. Il masqua le malaise qu'avait provoqué sa petite gaffe à l'aide d'un léger sourire qui serait probablement familier à la jeune femme. Jun Shik sourit souvent, mais ce sont généralement des petits sourires difficiles à percevoir. Il faut un certain temps aux gens pour s'en rendre compte. Bien sûr, il sait se mettre en valeur avec de beaux et grands sourires mais, il faut les mériter.

« En fait, c'est ma pause déjeuner là et comme j'avais un peu de temps et peu d'appétit, je me suis balader. Et en marchant, je suis arriver devant ta boutique, au moment où tu sortais. »

Il ne détaillerait pas le fait qu'il avait 'besoin' de marcher et de prendre l'air à cause d'une bonne dispute avec son supérieur, cela ne servait à rien. Elle le verrait comme le bon vieux salaud qu'il avait été alors que... bon ok, il était en tord aujourd'hui mais, et alors ? Ça arrive à tout le monde des pannes de réveils. Enfin, il doutais en tout cas du fait qu'elle puisse croire à la coïncidence de son arrivée avec sa sortie du magasin. Ce n'est pas non plus comme s'il était venu ici exprès mais bon, son excuse était... nulle. Soudain absorbé par un petit caillou qui se trouvait à ses pieds, il releva la tête et sourit à la coréenne.

« Et toi alors, tu sembles avoir bien réussi ! Comment ça se passe ? » demanda-t-il en montrant le bâtiment qui contenait la boutique de Min Ah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Jung Min Ah;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Dim 13 Fév - 16:35

Pas mal de sentiments différents se passaient le relais. Du dégout, de la haine, de l’incompréhension, de l’incertitude… Jamais Min Ah n’avait réfléchit aussi vite en si peu de temps. Elle était vraiment prise au dépourvut, ne sachant pas du tout qu’elle allait revoir un jour son ex copain. En même temps cela devait arriver un jour, mais elle n’aurait jamais pensé qu’il viendrait lui parler comme si de rien n’était ! À croire qu’il avait tout oublié. Ouais, il donnait l’impression d’avoir tout oublier. La jeune femme, non. Non, elle n’avait rien oublié. Enfin, elle n’arrivait surtout pas à pardonner Jun Shik de ce qu’il lui avait fait. Après, elle avait pris du recul sur son histoire et pourrait presque remercier Jun Shik de lui avoir ouvert les yeux. Mais jamais, oh non jamais, elle ne lui dirait quoique ce soit qui ressemblerait à un merci. Est-ce que lui serait capable de s’excuser ? Oh non, et ça Min Ah en était tout à fait certaine. Alors, si lui il ne s’excuse pas, il ne recevra jamais un quelconque remerciement de la part de la jeune femme. Et comme elle était sûre qu’il n’allait jamais dire quoique ce soit comportant un soupçon d’excuse, elle ne dira jamais rien. C’était pas mal pratique au final de le connaitre encore – car oui, malgré tout, elle se souviendrait toujours du caractère du jeune homme – d’ailleurs, comment a-t-elle fait pour l’aimer ? À ce jour, c’est le type d’homme qu’elle évite à tout prix. Et il n’a sûrement pas changé depuis le temps. À moins que ?

Enfin, elle le laissa parler. Oui, elle ne dit rien pendant tout le temps qu’il lui parlait. Elle lui répondait juste intérieurement, dans sa tête. Cela ne servait à rien, elle le savait parfaitement. Mais c’était un moyen comme un autre d’extérioriser sa haine dans ses paroles et de pouvoir répondre sereinement par après. Oui, la jeune femme n’avait pas très envie de lui parler mal – après tout, il lui parlait correctement pour le moment, donc ça ne servait à rien de l’agresser – même si il faut avouer qu’elle avait de temps en temps la main qui la démangeait, au point de faire bouger ses doigts et de finalement mettre ses mains dans ses poches. La chose qui l’interpella le plus ce fut lorsqu’il coupa sa phrase. L’hôp… ? Un hôpital ? Min Ah fit directement le rapprochement entre cet hôpital et la mère du jeune homme. Oui, elle était au courant que sa mère n’était pas très bien. Cette dernière lui avait dit qu’elle avait fait des examens plus poussé après un diagnostic sanguin un peu trop étrange au goût de ses médecins – c’était donc pour cela que la jeune femme avait fait directement le rapprochement. La mère de Junshik était à l’hôpital ? Même si elle détestait le fils, elle ne pouvait pas s’empêcher d’aimer sa mère qui a toujours été très gentille avec elle, même qu’elle aurait été ravie d’avoir une belle-fille comme elle… Ah, et à cause de son fils, jamais elle ne pourra l’avoir comme fille ! Enfin, Min Ah reporta son attention sur les paroles du jeune homme jusqu’à ce qu’il lui demande tranquillement comment ça se passe pour elle. Non mais il avait vraiment l’envie de faire comme si de rien n’était, hein ?

« Tu parles vraiment comme si de rien n’était.. » dit-elle toujours dans son sourire haineux, mais tout de même légèrement ironique. Ouais, finalement ça pouvait la faire un peu rire le fait qu’il lui parle ainsi. Mais qu’il ne compte même pas sur elle pour tout oublier et faire comme si de rien n’était pour retourner au tout début ! La jeune femme croisa ses bras sous sa poitrine puis soupira – non, elle allait essayer de parler correctement, sans une once d’haine. « Comme tu le vois, oui j’ai pas mal réussi. Et je vois que j’ai des clients qui sont tous différents ! » elle ne put s’empêcher de montrer d’un regard la veste que le jeune homme portait, prouvant qu’elle pouvait avoir des clients sympathiques comme des purs sal*uds. Mais elle ne put s’empêcher non plus d’esquisser un léger sourire, avant de repousser un soupire. « Sérieusement, tu penses vraiment me faire croire que tu es venu ici par pur hasard ? Tu dois sérieusement connaitre cet endroit et y aller souvent pour que t’y viennes alors que tu voulais simplement te balader.. Je ne suis pas conne, Jun Shik… » Au hasard, Min Ah n’y croyait pas, non. Il y a toujours eu une raison précise pour elle pour que quelqu’un fasse quelque chose, même si les autres mettent ça sur du simple ‘hasard’. De l’automatisme, une envie inconsciente – c’était ça, qui avait dû le faire venir jusqu’ici. Soit le coréen avait l’habitude de faire un tour par-là, soit il avait envie de la voir. Dans les deux cas, ce n’était vraiment pas bon pour elle. Pas du tout, mais maintenant qu’il est là, elle n’allait pas partir. Non, elle ne tourne jamais les talons même si elle ne souhaite pas voir quelqu’un. Il est là, c’est qu’il doit tout de même y avoir une raison, même cachée… Et Min Ah se devait à tout prix de la connaitre. « Vraiment, pourquoi est-ce que tu es là ? Ne me dis pas que c’était simplement pour me revoir juste parce que ça fait plus de deux ans qu’on ne s’est pas vu… » Quoiqu’il aurait pu lui dire ça, elle l’aurait quand même crut. Enfin, elle finit par le dévisager, essayant tant bien que mal de savoir s’il y a un quelconque mensonge derrière son sourire. Sourire qu’elle avait toujours aimé il fut un temps… et qu’elle trouve tout de même craquant aujourd’hui. La jeune femme secoua la tête avant de le regarder à nouveau droit dans les yeux, faisant une moue. « Je veux juste savoir pourquoi tu es là, car tu dois t’en douter que ça me fait vraiment bizarre de te revoir… Si tu es revenu pour me parler d’une nana, je te massacre… » dit-elle d’un haussement de sourcil, montrant qu’elle n’hésiterait en rien à faire ce qu’elle venait de dire si il parle d’une fille. Encore plus si c’est la fille avec qui il l’a trompé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Go Jun Shik;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Sam 19 Fév - 17:01

S'excuser... On ne peut pas dire que cette possibilité de peut-être recoller les morceaux ne lui était pas passée par l'esprit. Certes, sa fierté comptait beaucoup et il ne la mettait que très rarement de côté. Seulement, durant ces deux années où il avait été plus seul que jamais, alternant entre le bar et l'hôpital, ne sortant que très rarement avec ses amis et n'ayant même plus le soutient de Min Ah, il avait eu le temps de réfléchir et de se remettre en question. Avait-il grandi ? Changé ? Peut-être bien. Ses doutes concernant ses sentiments y étaient probablement pour beaucoup concernant ce changement. Sans compter le fait que prendre soin d'une personne malade qui nous est chère peut nous changer légèrement. C'est triste à dire dans un sens, mais il a fallu que le malheur s'abatte sur le jeune pour qu'il se rende compte de l'être exécrable qu'il était. Ouais, il avait bel et bien pensé à s'excuser auprès de la jeune femme. En était-il capable, maintenant qu'elle était en face de lui ? A vrai dire, Jun Shik n'en savait trop rien. Il restait là, avec son pseudo sourire et continuait la conversation. Il voulait d'abord s'assurer de la véracité des sentiments qu'il soupçonnait. Et encore, oserait-il en parler ? La coréenne le détesterait sûrement encore plus que ce qu'elle le détestait déjà...

En attendant, le meilleur moyen pour lui de connaître la nature de ses sentiments, c'était probablement de lui parler comme si de rien n'était. Aborder le sujet de leur relation passée ne ferait qu'éveiller les tensions, non ? L'ambiance n'était pas très bonne non plus, même sans parler de cela mais pourtant, c'est mieux qu'une dispute. Non vraiment, le coréen était persuadé que sa conduite était la meilleure possible. Min Ah devait bouillir intérieurement et il le savait, il ne la connaissait que trop malgré ces deux années passées. Et il ne s'attendait pas à ce qu'elle aborde le sujet elle-même. Au contraire, il s'était bizarrement persuadé que la conversation ne durerait pas et qu'elle se contenterait de rentrer dans son atelier, le laissant là, tel l'imbécile qui l'avait fait souffrir comme personne. Le brun aurait été presque 'heureux' qu'elle reste là, à lui parler, malgré cette haine qui se dégageait de son aura. Ça oui, il le santait. Elle avait beau essayer de le cacher peut-être, le coréen n'avait pas oublié comment lire en elle. Non, il n'avait pas oublié et il n'était pas près d'oublier pour le moment. De toute façon, avait-il réellement envie de tout oublier ? Haha, si elle savait. Si seulement elle savait ce qui se trame dans l'esprit de son ex... elle le tuerait. Quoi que ? Peut-être ne serait-elle pas insensible aux changements de ce dernier.

Il l'écouta, la laissant parler jusqu'à ce qu'elle ait tout terminé, supportant parfois quelques blancs... Étrangement, il détourna le regard lorsqu'elle prononça ses derniers mots, regardant ce qui se tramait dans la rue voisine. Cela lui faisait bizarre de le revoir... C'est normal après tout mais, ces paroles cachaient-elles autre chose ? Était-il possible qu'elle ne l'ait pas oublié, qu'elle pense toujours à lui ? L'envie de le tuer s'il parlait d'une fille, n'est-ce pas de la jalousie ? Un léger espoir... oui, Jun Shik avait l'espoir que la réponse à ces interrogations soient positives. C'est totalement débile de sa part, comment pourrait-elle penser encore à lui après ce qu'il a fait ? C'était impossible. Intérieurement, il ressemblait vraiment à un gamin qui n'a conscience de rien avec ses espoirs à la con. Non... il devait se ressaisir ! En attendant, ces espoirs semblaient le pousser à croire qu'il aimait bel et bien la jeune femme.

« Ah... Je ne vais pas te cacher que j'aime beaucoup ce que tu fais, oui. » commença-t-il en regardant la veste qu'il portait. Veste créée par la jolie blonde.

Mmh... il pourrait tout aussi bien préciser qu'il porte ses créations tous les jours, que la bague de fiançailles ne quittait jamais son cou, et qu'il ne pouvait tout simplement pas se passer de ces choses là. Mais ce ne serait qu'enfoncer le couteau dans la plaie. Elle semblait déjà dégoûtée de le voir porter une simple veste alors une bague de fiançailles... mieux vaut ne pas imaginer la réaction qu'elle pourrait avoir. Il la regarda avec un léger sourire avant de reprendre son sérieux, détournant à nouveau le regard.

« En fait, je me suis juste dit que ça serait peut-être mieux d'éviter le sujet de notre passé. Ça m'étonnerait franchement que tu m'adresses encore la parole si j'étais arrivé en parlant directement de ça. Mais puisque tu en parles... » ajouta-t-il, son sourire ayant quelque peu disparu désormais.

Jun Shik n'était pas sans savoir que la coréenne était intelligente et qu'elle ne se laisserait pas berner si facilement. Il n'avait plus le choix que de répondre à ses questions. Il n'était pas du genre à fuir alors, aborder le sujet fâcheux semblait être la meilleure solution pour lui. Qui sait, peut-être trouverait-il le courage de s'excuser après cela ? Quoi que, il était probable que les deux jeunes gens se disputent violemment et que les 'retrouvailles' soient pire que ce qu'elles devaient être. Mais... il n'abandonnerait pas.

« Je ne suis pas là pour te parler d'une nana, non. Depuis notre rupture, je n'ai plus personne et j'avoue que je ne cherche pas. Peut-être que... cette histoire m'aura servie de leçon ? » commença-t-il, riant jaune. Cette histoire n'était pas des plus joyeuse à se remémorer. Du jour au lendemain, il s'était retrouvé bien seul. Perdant sa fiancée, ne voulant plus de sa maîtresse et sa mère en route pour l'hôpital. Il soupira. « Ah... ce qu'il s'est passé, il y a deux ans... c'est moche, hein ? » ajouta-t-il en regardant vers le sommet de l'immeuble.

Vous l'aurez probablement compris, le coréen n'est pas très doué pour trouvé les mots qu'il faut dans ce genre de situation et il sentait déjà Min Ah exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Jung Min Ah;
............................................

CRYING ; LOVE IS PAINFULL




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Mer 23 Fév - 16:14

La petite menace n’était en rien quelque chose qui signifiait de la jalousie – tout du moins, ce n’était pas l’intention première de la jeune femme. En effet, Min Ah avait principalement dit ceci pour le prévenir qu’elle n’hésiterait pas à le frapper si il se mettait à parler d’une nana, celle par exemple avec qui il l’a trompé, et lui dire qu’ils vivent tranquillement ensemble, qu’ils sont mariés et compagnie. Bizarrement, la demoiselle ne pourrait pas supporter ceci. D’accord, il a le droit d’avoir une copine et ça elle s’en fiche totalement. Mais savoir que quelqu’un l’a remplacé, que quelqu’un a reçu une bague de la part du jeune homme, après elle… elle ne pourrait pas vraiment l’accepter. Oui, ça avait un petit soupçon de jalousie, il faut l’avouer. Mais Min Ah était plutôt connue comme étant quelqu’un qui n’aime pas se faire dépasser par une autre personne, encore moins quand on lui marche dessus et qu’on lui prenne ce qu’elle devait avoir elle. Oui, elle devait avoir Jun Shik comme mari, et non comme ex qu’elle déteste à présent. Ah, si vraiment elle ne s’en serait pas rendu compte, peut-être que le jeune homme aurait quitté sa maîtresse et ils auraient vécu vraiment très bien ensemble… Rien qu’à cette pensée, la jeune femme secoua la tête. Non, il ne fallait pas qu’elle pense ainsi. Il l’a détruite, et même si elle s’est reconstruite, il y a toujours une faille dans son cœur qui fait qu’elle repense parfois à lui à certains moments. Comme, par exemple, lorsqu’elle voit des bagues ressemblant à la bague de fiançailles que lui avait donné Jun Shik. Oui, elle s’en souviendrait toujours, de cette bague. Bague qu’elle a bien évidemment redonnée au coréen lors de leur rupture quelque peu mouvementée.

Enfin. La jeune femme regarda alors celui qui lui faisait face. Elle ne pouvait tout de même pas s’empêcher d’esquisser un sourire lorsqu’il lui dit qu’il aimait beaucoup ce qu’elle faisait. Min Ah avait beau le détester, ça lui fait toujours plaisir de savoir qu’on aime ses créations. Et lorsqu’il avait dit cela, la coréenne regardait le col de la veste qu’il portait. Il lui titillait le regard, et elle avait envie de le remettre en place. C’était ça, d’être styliste ; vouloir que tout soit correctement porté. Mais elle ne devait pas se permettre de remettre correctement le col en place. C’était son ex, après tout. Si elle faisait quoique ce soit, il risquerait de se poser des questions. Alors, la demoiselle tourna le regard, histoire de ne plus être tenté et d’écouter correctement ce qu’on lui disait. Et bizarrement, elle lui donna raison à son constat. Oui, elle ne lui aurait même pas adressé la parole s’il avait parlé directement de ce qu’il s’était passé entre eux deux. D’ailleurs, elle ne savait même pas si c’était bien ou non de parler de ça… en fait, c’était à la fois bien et évitable d’en parler. Mais apparemment, Jun Shik avait décidé d’en parler… Min Ah appréhendait assez ce qu’il allait dire. Il avoue dire qu’il n’a pas de fille dans son lit pour quelques jours, qu’il ne cherche personne depuis leur rupture ? La demoiselle avait vraiment peine à le croire. En même temps, ce don juan aimait vraiment aller de fille en fille, alors pourquoi il n’a plus rien fait depuis maintenant deux ans ? Etait-ce leur rupture qui l’a totalement changé ? « Tant mieux… » avait-elle alors murmuré lorsqu’il dit que leur histoire lui avait peut-être servit de leçon. Oui, tant mieux. A la fois pour lui et pour les prochaines filles avec qui il sortira. Car il n’allait pas rester célibataire à vie, elle le savait très bien. Peut-être même qu’il avait une fille en vue mais qu’il hésitait à aller vers elle à cause de l’histoire qui lui traine sur le dos ? Mais en tout cas, Min Ah ne pouvait qu’espérer qu’il soit bien avec la prochaine fille avec qui il sera, et qu’il n’ira pas se chercher une maitresse. Il a assez compris le truc ; tout du moins, elle l’espérait.

« Moche ? » La jeune femme ne put s’empêcher de rigoler à sa dernière phrase. En fait, elle se moquait légèrement de Jun Shik et de sa phrase quelque peu… mal choisie. En même temps, cela cachait assez bien son malaise. Oui, elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre, en fait. C’était assez… étrange à vrai dire. Pourquoi reparler de tout ça maintenant ? La jeune femme soupira. Elle ne savait pas si elle devait tout lui déballer d’un coup, en ne savant pas vraiment jusqu’où elle pourrait aller, aussi bien dans le ton que dans les paroles. Elle voulait en parler, mais le plus vite possible pour qu’ils puissent tout deux passer à autre chose et se quitter là. « Moche… Ca, pour être moche, ça l’était, oui. Je ne veux même pas savoir pourquoi tu m’as trompé ou autre, rien. Je ne veux rien savoir. Juste… Je vais te dire merci. Ouais, tu te demandes bien pourquoi vu ce que tu m’as fait… On va dire que j’ai changé. J’me fais plus avoir comme j’me suis fait avoir avec toi. D’ailleurs, c’est sûrement grâce à toi et à notre histoire que j’ai ouvert les yeux… Oh non, je ne dis pas que j’oublie tout ce que tu m’as fait. Remercier n’est pas excuser et encore moins oublier, tu dois le savoir… Enfin. » elle avait réussi à garder son calme, même si c’était assez dur à certains moments. D’accord, elle avait vraiment été sec dans ce qu’elle venait de dire, mais au moins c’était dit. Peut-être que ça ferait du mal à Jun Shik, mais elle n’en a que faire. S’il voulait s’excuser ? hm… ce n’est même pas sûr qu’il le voulait, donc autant lui dire ce qu’elle voulait dire, comme ça elle était tranquille. Quoique… et si il le prenait mal ? Et si il répondait mal ? Enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

annyeong cheonûn
Go Jun Shik;
............................................

SO UNDECIDED ; I DUNNO...




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   Mar 1 Mar - 20:13

C'est vrai que l'on peut prendre la menace de la jeune femme comme de la jalousie. Ouais. Même s'il ne s'agit là que d'un soupçon de jalousie, ses dires en contenaient forcément. Un tout petit peu. A vrai dire, c'était véritablement étrange pour le coréen de ressentir ce genre d'espoir. Auparavant, Jun Shik était plutôt le genre de type qui donnait de l'espoir femme et pas le contraire. Un coureur de jupons. C'est ce qu'il était, ça ne servirait à rien de le nier. Et vous savez aussi bien que moi que ce genre de mec se fiche totalement des sentiments. Des espoirs ? Ouais, un peu. Mais rien qui ne concerne les femmes en tout cas. Non. Les femmes sont plus un jeu, un passe temps lorsque l'on fait parti de cette charmante gente masculine. Haha, n'est-ce pas pitoyable de passer d'un tel comportement à celui de l'ex amoureux qui cherche désespérément à récupérer sa belle ? Si, ça l'est. D'autant plus après l'avoir trompé et l'avoir complètement détruite. C'était débile et puérile. Digne d'un gamin qui ne sait pas ce qu'il veut. Le grand brun était conscient de ce fait. Mais que faire ? Il n'allait pas refouler ses sentiments – sous réserve qu'ils existent bel et bien – pour faire honneur à son ancien rôle de bad boy. Si ? Huh, ça serait encore plus débile tiens. Il allait tout simplement se laisser porter par la conversation, si l'on peut dire. Il verrait bien où ça les mène et ses sentiments seront révélés... ou non. Ne pas envisager le pire. Surtout pas. En réalité, si Min Ah apprenait qu'il est possible que son ex qu'elle déteste aujourd'hui éprouve finalement de l'amour envers elle... cela risquerait d'être explosif. C'est certain.

Pourtant, il se gêna pas pour la complimenter sur ses créations vestimentaires. Elle pourrait très bien se demander ce qu'il lui prend de la complimenter ainsi mais il ne s'en priva pas tout de même. De toute façon, cela ne servirait à rien de tenter de la cacher alors qu'il portait une veste entièrement créée par elle. Lorsqu'il remarqua le sourire qu'elle avait sur les lèvres en entendant ces compliments, Jun Shik ne pu s'empêcher de sourire à son tour avant de regarder ailleurs, se mordillant la lèvre pour ne pas trop en faire. S'il s'était écouté, il aurait affiché un immense sourire laissant entrevoir sa belle dentition digne des pubs pour dentifrice et... #sbaff# En clair, la jeune femme aurait forcément eu des soupçons. Lorsqu'il posa à nouveau son regard sur elle, elle détourna le regard à son tour et le coréen continua donc de répondre à sa question, le plus naturellement possible. C'est difficile de se débrouiller pour que la jeune femme ne découvre en rien que ce qu'il disait, c'était dans le but de la convaincre qu'il a changé et qu'il peut désormais être un bon petit ami. D'ailleurs, il se battait intérieurement pour se convaincre qu'effectivement, il lui déballait tout cela dans simple but de répondre à sa question... de la tenir au courant de... sa vie ? Haha, mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien en avoir à faire ? Rien du tout. Et son petit murmure en guise de réponse en dit long sur ce qu'elle pouvait bien penser. Il avait changé ? C'est bien. Pourvu que cela soit vrai et qu'il ne fasse plus souffrir les filles comme il l'avait fait avec elle. Ouais. C'était probablement un truc du genre que Min Ah se disait à l'instant. O grand jamais elle n'envisagerait de sortir avec lui à nouveau... c'était certain. Le coréen se contenta alors de sourire à son ex, comme si de rien n'était.

Le fait qu'elle se moque de lui après sa dernière phrase le fit quelque peu... sourire même s'il faut l'avouer, ce n'est pas agréable. Mais après tout, il assumait totalement ses dires. Certes, sa phrase était particulièrement mal choisie au vue du contexte. Moche... c'est une atténuation pour dire que leur rupture avait été la pire, une véritable catastrophe. Ce mot n'était en rien adapté au fait qu'il n'avait pas hésité à la frapper à l'époque... D'ailleurs, ce fait allait-il être aborder ? En tout les cas, ils étaient bien partis pour finir dans une discussion plus que sérieuse concernant le passé. Le sourire du jeune homme disparu totalement lorsqu'il entendit la suite du discours de Min Ah. Elle... le remerciait ? Voilà une chose à laquelle il ne s'attendait pas. Ça aurait pu lui faire 'plaisir' mais voyez-vous... ce n'était en rien plaisant. Ce qu'il venait de se prendre dans la figure n'était autre que la réponse qu'il attendait. Ouais. En écoutant son ex déballer ce qu'elle avait sur le cœur, son propre cœur à lui s'était serré, son estomac noué. Désormais, il serrait les dents pour ne pas s'énerver. Haha, difficile de se prendre un râteau indirectement. Car ouais. Il l'aime. Il n'y a pas d'autre raison possible à sa réaction. Bon, il aurait tout aussi bien pu garder son calme et ne pas prendre mal ces paroles. Mais non. Cela l'énervait et il n'avait plus envie de sourire, ni même de jouer. « Me... remercier, hein ? » commença-t-il avant de rire nerveusement. « Écoute, je suis content pour toi si cette histoire t'a permis d'ouvrir les yeux et tout le reste... mais je ne pense franchement pas que des remerciements soient adaptés à la situation. Ouais. Non en fait, ils ne sont pas adaptés, c'est certain. Ok, ce que j'ai agis comme un salaud, j'te l'accorde. Mais je préfèrerais encore que tu me craches dessus plutôt que tu me remercies de cette façon. » termina-t-il.

Ouais, vous pouvez le dire. Il déraille un peu là. Comment pouvait-il réellement préférer que la femme qu'il aime lui crache à la figure plutôt que d'accepter qu'elle le remercie ? Certes, ces remerciements n'avaient rien de bien positif pour lui. Mais tout de même. En réalité, ses paroles avaient dépassés sa pensée et il se serait volontiers mordu violemment la langue après avoir réaliser ce qu'il venait de dire. Sa réaction avait été démesurée et débile. Totalement débile. Il n'avait pas à s'énerver ainsi contre la jolie blonde. Son ton était sec et cassant mais le contenu même n'était pas agressif. Il se dirigea vers le mur à ses côtés et s'y adossa, passant ses mains dans ses cheveux avant de soupirer. Il devait le faire. C'était contradictoire après ce qu'il avait dit mais, il devait le faire. Ouais. Il devait s'excuser et il le savait pertinemment. Pas seulement pour son comportement d'aujourd'hui mais aussi – et surtout – pour ses actions passées. « Je... je suis désolé. » commença-t-il, le regard dans le vide. Ce n'était tellement pas son genre de s'excuser. Il avait réellement du mal à regarde Min Ah dans les yeux. Levant les yeux au ciel, il se traita de tous les noms intérieurement avant de porter son attention sur elle. Il s'avança de quelque pas vers elle, regardant le sol. « Ma réaction était excessive. Je crois que... ça m'a énervé de t'entendre dire tout ça alors que j'ai fait des efforts pour changer. » ajouta-t-il. Cela ressemblait plus à une fausse excuse qu'autre chose et son interlocutrice ne le prendrait sûrement pas bien. Déjà qu'elle devait être en rogne contre lui à cause de sa réaction. Respirant un bon coup, il la regarda dans les yeux avant d'enchainer : « Je sais que ça ne changera rien et que ça ne guérira pas la blessure que je t'ai faite mais... je te demande pardon. Pour tout. J'suis vraiment trop con. ». Voilà bien un jour a marquer d'une pierre blanche comme les premières excuses de notre coréen endurcis. Malheureusement, il ne parvint pas à soutenir son regard plus longtemps et il porta son attention sur la boutique. C'était déjà un bel effort... même si la demoiselle ne pardonnera pas si facilement. Comme on dit : qui ne tente rien, n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

annyeong cheonûn
Contenu sponsorisé;
............................................

《 》




IDENTITY CARD;

Parfois, il suffit de cliquer là.
&vous dévoilerez toute une vie.




MessageSujet: Re: love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

love is pain, love is over; ft. Min Ah. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 서울 SEOUL ; the city of love ~ :: La ville-
Sauter vers: